Le jour où Kiev s'est embrasé

De violentes manifestations ont opposé militants antigouvernementaux et forces de l'ordre dans la capitale ukrainienne, mercredi 22 janvier. La situation politique semble bloquée. Au moins cinq personnes sont mortes et trois cents ont été blessées.

115
Un policier recharge son arme, tandis que d'autres se protègent derrière lui. Les autorités assurent que seules des balles en caoutchouc ont été utilisées, mais les opposants n'y croient pas. GLEB GARANICH / REUTERS
215
Un militant recroquevillé derrière une barricade brandit une arme à air comprimé, tandis qu'un autre porte un masque à gaz, le 22 janvier à Kiev. VASILY FEDOSENKO / REUTERS
315
Les cocktails Molotov envoyés par les manifestants ont mis le feu à un bus, en fin d'après-midi. DMITRY SEREBRYAKOV / AFP
415
Toute la place centrale de Kiev, rebaptisée Euromaidan, s'est embrasée, le 22 janvier. Les forces de l'ordre ont même fait appel à un blindé pour repousser les manifestants. SERGEI GRITS / AP / SIPA
515
Lourdement équipé, un jeune manifestant protégé par le bouclier anti-émeutes d'un policier passe à l'offensive. SERGEI SUPINSKY / AFP
615
Un membre des forces anti-émeutes de la police ukrainienne, blessé au visage, est évacué par deux de ses collègues. ANATOLII BOIKO / AFP
715
Un militant, blessé lui aussi au visage, est évacué par des infirmiers. Plus de trois cents personnes ont été soignées dans la journée du 22 février. SERGEI GRITS / AP / SIPA
815
Drapeau vissé sur la tête, un opposant pro-européen, qui porte sur lui les couleurs de l'Ukraine, passe devant des pneus en feu disposés ici par des manifestants. EFREM LUKATSKY / AP / SIPA
915
Un prêtre tente de s'interposer entre les policiers et les manifestants, sur le sol enneigé. EFREM LUKATSKY / AP / SIPA
1015
Une policière anti-émeutes regarde en direction du photographe qui la prend en photo, cachée sous des boucliers. VASILY FEDOSENKO / REUTERS
1115
Un militant pro-européen se protège des affrontements en se jetant au sol. GLEB GARANICH / REUTERS
1215
Un policier lance un cocktail Molotov, tandis que la place est plongée dans l'obscurité à cause de la fumée. DARKO VOJINOVIC / AP / SIPA
1315
Tard dans la soirée du 22 janvier, des dizaines de manifestants ont continué à faire brûler la place centrale de Kiev. Le bilan provisoire fourni par les médias locaux fait état de cinq morts. SERGEI GRITS / AP / SIPA
1415
Une vue aérienne du centre de Kiev montre une ligne de démarcation entre les forces de l'ordre et les manifestants. REUTERS
1515
Toute la nuit de mercredi à jeudi, des pneus ont continué à brûler, masquant les manifestants de la vue des policiers. REUTERS