L'Ukraine assure avoir découvert une liste de 47 cibles grâce à la mise en scène de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko

La liste, qui contient essentiellement des noms de journalistes, pourrait désigner "les prochaines victimes des terroristes", a assuré le procureur général Iouri Loutsenko.

Le journaliste Arkady Babtchenko lors d\'une interview, le 31 mai 2018, à Kiev en Ukraine.
Le journaliste Arkady Babtchenko lors d'une interview, le 31 mai 2018, à Kiev en Ukraine. (VALENTYN OGIRENKO / REUTERS)

Le stratagème s'est révélé fructueux. L'Ukraine a affirmé, vendredi 1er juin, que la mise en scène très critiquée du faux assassinat du journaliste russe Arkadi Babtchenko avait permis de découvrir une liste de 47 noms, en majorité des journalistes, présentés comme des cibles potentielles.

Dans un message sur Facebook, le procureur général Iouri Loutsenko a assuré que l'opération précisé que les 47 personnes concernées, qui "pourraient être les prochaines victimes des terroristes" selon lui, avaient été prévenues et que des dispositions avaient été prises pour assurer leur sécurité.

"Ils se préparaient à le tuer"

Le journaliste russe Matveï Ganapolski a ainsi expliqué sur la radio Echo de Moscou qu'il avait été mis en garde par les services ukrainiens contre les risques qui pesaient sur sa vie. Il a d'ailleurs dit avoir eu connaissance de nouvelles informations sur les menaces contre Arkadi Babtchenko qui montrent selon lui que "l'affaire est très grave, une attaque était planifiée et ils se préparaient à le tuer".

Les autorités ukrainiennes avaient auparavant indiqué que les services secrets russes envisageaient d'assassiner une trentaine d'autres personnes. "Seule la stratégie choisie permettait non seulement d'éviter la mort du journaliste, de documenter les actions de l'organisateur et (...) de recevoir des informations concernant de possibles victimes contre lesquelles se préparaient probablement des actes terroristes et des meurtres", s'était justifiée le parquet dans un communiqué.