Cet article date de plus de six ans.

L'UE gèle les avoirs de 18 responsables ukrainiens

Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch et ses proches ont été "identifiés" comme étant impliqués dans des "détournements de fonds publics", a indiqué le Conseil européen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch, à Rostov-sur-le-Don (Russie), le 28 février 2014. (ANDREY KRONBERG / AFP)

Viktor Ianoukovitch, le président ukrainien déchu, et 17 de ses proches ne peuvent plus toucher à leur argent placé en Europe. L'Union européenne a annoncé le gel de leurs avoirs, jeudi 6 mars. La liste de ces 18 personnalités a été publiée au Journal officiel de l'UE juste avant la tenue à Bruxelles d'un sommet européen extraordinaire consacré à la crise ukrainienne.

Ces responsables ont été "identifiés" comme étant impliqués dans des "détournements de fonds publics", a indiqué le Conseil européen dans un communiqué : ministres, procureur général, responsables d'administration, ainsi que le propre fils de Viktor Ianoukovitch, Alexandre. Les sanctions, qui incluent des mesures pour tenter de récupérer les fonds détournés, sont initialement établies pour douze mois.

L'UE concrétise ainsi des décisions prises le 20 février et le 3 mars à l'occasion de deux réunions des ministres européens des Affaires étrangères. Elle avait initialement envisagé d'appliquer, en plus du gel des avoirs, une interdiction de visa pour voyager au sein de l'UE. L'UE a par ailleurs menacé de prendre des "sanctions ciblées" contre des responsables russes si des "mesures rapides et concrètes de désescalade" n'étaient pas prises en Crimée d'ici au sommet européen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.