Guerre en Ukraine : une famille de Mayenne revenue d'Ukraine après une GPA

Publié
Guerre en Ukraine : une famille de Mayenne revenue d'Ukraine après une GPA
Article rédigé par
E. Lagarde, M. de Chalvron, P-E. Cally, F. Le Moal, F. Cotenceau, C. Krauskopff - France 3
France Télévisions

Lundi 21 mars, les parents de Mila, née d'une mère porteuse en Ukraine, racontent comment ils ont cherché leur bébé dans un pays en guerre.

À Arquenay (Mayenne), lundi 21 mars, des parents racontent l'aventure de leur fille, née par GPA en Ukraine. Il y a deux semaines, Mila naissait en Ukraine d'une mère porteuse. "Mila avait 20 heures quand nous sommes partis de Kiev", raconte Manuella Gendrot-Vaidie, la mère de Mila. Cependant, dans la précipitation causée par la guerre, les parents sont partis sans acte de naissance et sans papier pour l'enfant.

Des bébés qui attendent leurs parents en Ukraine

L'Ukraine est l'un des seuls pays à autoriser la gestation pour autrui (GPA) pour des clients étrangers. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les bébés nés par GPA attendent. "Nous sommes ici pour prendre soin des nouveau-nés, parce que leurs parents ne peuvent pas venir de l'étranger", témoigne Ludmila Yachenko, infirmière puéricultrice dans un centre de GPA à Kiev (Ukraine). Chaque année, 1 000 à 4 000 enfants naîtraient de mères porteuses en Ukraine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.