Guerre en Ukraine : l'Union africaine "préoccupée" par le traitement infligé aux ressortissants africains qui veulent fuir le pays

Des accusations de comportements racistes se multiplient aux frontières de l'Ukraine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des réfugiés arrivent à la gare de Przemysl (Pologne), en provenance d'Ukraine, le 27 février 2022. (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / AFP)

"Toute personne a le droit de franchir les frontières internationales pendant un conflit (...) quelle que soit sa nationalité ou son identité raciale". L'Union africaine (UA) s'est dite "préoccupée", lundi 28 février, de la façon "choquante et raciste" dont affirment avoir été traités des ressortissants africains qui cherchent à fuir l'Ukraine.

Les gouvernements de ces pays tentent actuellement d'aider leurs compatriotes à rejoindre les pays voisins, dont la Pologne. Des accusations de comportements racistes se multiplient aux frontières de l'Ukraine, des Africains affirmant avoir été empêchés de passer ou de monter dans les trains et bus se dirigeant vers la frontière. 

"Ils ne laissent pas passer les Africains. Les Noirs qui n'ont pas de passeports européens ne passent pas... Ils nous refoulent juste parce qu'on est noirs !", témoignait ainsi auprès de France 24 un étudiant rencontré à la gare de Lviv, dans l'ouest du pays.

Un traitement "raciste" qui "violerait le droit international"

Le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, président en exercice de l'UA, et le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, ont dit être "particulièrement préoccupés par les informations rapportées selon lesquelles les citoyens africains, se trouvant du côté ukrainien de la frontière, se verraient refuser le droit de traverser la frontière pour se mettre en sécurité"

Les membres de l'UA estiment qu'un "traitement différent inacceptable" aux Africains serait "choquant et raciste" et "violerait le droit international". Ils "exhortent tous les pays à respecter le droit international et à faire preuve de la même empathie et du même soutien envers toutes les personnes qui fuient la guerre, nonobstant leur identité raciale".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.