Guerre en Ukraine : Kiev s'attend à "des semaines extrêmement difficiles"

Plus tôt dans la journée, l'armée ukrainienne avait reconnu une avancée des forces russes dans l'est du pays.

Un pompier sur les lieux d\'un incendie après un bombardement à Kharkiv, dans l\'est de l\'Ukraine, le 27 avril 2022.
Un pompier sur les lieux d'un incendie après un bombardement à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, le 27 avril 2022. (DIMITAR DILKOFF / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'Ukraine a dit, mercredi 27 avril, s'attendre à "des semaines extrêmement difficiles" face à l'armée russe qui "a déjà accumulé des forces pour une offensive majeure dans l'est" du pays, priorité de Moscou. "Nous avons des semaines extrêmement difficiles à venir", a prévenu le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov, dans un communiqué sur Facebook, appelant les Ukrainiens à "la résilience et l'unité" après plus de deux mois de conflit avec la Russie. Ce direct est désormais terminé.

Poutine menace les alliés de Kiev. Le président russe, Vladimir Poutine, a menacé les alliés de l'Ukraine au lendemain de l'annonce de nouvelles livraisons d'armes à Kiev. "Si quelqu'un a l'intention de s'ingérer de l'extérieur dans ce qui se passe [en Ukraine] et de créer des menaces inacceptables pour la Russie, ils doivent savoir que notre riposte (...) sera rapide et foudroyante", a-t-il déclaré devant le Parlement russe. Il a évoqué, tout en restant vague, des armes "dont personne d'autre ne peut se vanter actuellement".

La Russie revendique d'avoir coupé le gaz à la Pologne et à la Bulgarie. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a revendiqué cette suspension comme une sanction punissant "des actes inamicaux sans précédent dans le domaine économique et financier" de ces deux pays : le refus de payer le gaz en roubles, comme exigé pour compenser les sanctions économiques contre la Russie. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, promet que la Pologne et la Bulgarie seront approvisionnées "par leurs voisins de l'UE".

L'Ukraine reconnaît des avancées russes à l'Est. L'armée ukrainienne affirme que son adversaire a pris plusieurs localités dans la région de Kharkiv et dans le Donbass. Depuis Izioum, déjà sous leur contrôle, les forces russes mènent un assaut en direction de Barvinkové, plus au sud. Elles ont pris la localité de Zavody et la banlieue nord-est de la localité de Velyka Komychouvakha, selon le ministère de la Défense ukrainien.

 La Moldavie renforce sa sécurité. Les autorités moldaves ont renforcé leur sécurité après des explosions dans la région séparatiste de Transnistrie. L'Ukraine accuse la Russie de chercher à la "déstabiliser". Les Etats-Unis mettent en garde contre les tentatives d'"escalade des tensions" dans cette région séparatiste moldave prorusse, frontalière de l'Ukraine.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h52 : Les ministres européens en charge de l'énergie se réuniront lundi en "session extraordinaire", a annoncé la ministre française en charge de la Transition écologique, Barbara Pompili, alors que la Russie a annoncé la suspension des livraisons de gaz à la Pologne et à la Bulgarie.

22h31 : Bonsoir @Kat. En effet, la Russie a été suspendue de l'Organisation mondiale du tourisme en raison de son invasion de l'Ukraine. L'agence onusienne est chargée de promouvoir le tourisme dans le monde.

22h31 : Bonsoir. J'ai lu que la Russie se retirait de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).Mais quelles sont les conséquences à l'international et pour la Russie ??? Merci pour votre éclairage

22h26 : La proposition de Bruxelles de suspendre pendant un an tous les droits de douane sur les produits ukrainiens importés dans l'UE "soutiendra l'activité économique au maximum", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

21h45 : L'Ukraine a dit s'attendre à "des semaines extrêmement difficiles" face à l'armée russe qui "a déjà accumulé des forces pour une offensive majeure dans l'est" du pays, priorité de Moscou.

20h01 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Une enquête préliminaire a été ouverte après une vague d'actes de malveillance d'une ampleur sans précédent visant le réseau national de fibre optique, a annoncé le parquet de Paris.


• Le Conseil constitutionnel proclame officiellement l'élection d'Emmanuel Macron et a arrêté les résultats définitifs suivants : 58,55 % des suffrages exprimés pour le président sortant et 41,45 % des suffrages exprimés pour Marine Le Pen (RN).

Les entreprises européennes acceptant de payer le gaz russe en roubles, comme l'exige Moscou, violent les sanctions de l'UE et s'exposent à un risque juridique "élevé", a averti la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Suivez notre direct.

Un hommage à l'acteur mort le 13 avril à l'âge de 96 ans a été rendu aux Invalides. "En 100 pièces, en 100 films, Michel Bouquet a fait le tour de l'homme", a notamment déclaré Emmanuel Macron, qui présidait la cérémonie.

18h53 : Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, est arrivé en Ukraine, sa première visite depuis le début de l'invasion russe. Antonio Guterres doit se rendre demain matin à Borodianka, Irpin et Boutcha, théâtres d'exactions pendant l'occupation russe en mars.

18h38 : Les agriculteurs ukrainiens vont-ils pouvoir travailler alors qu'approche la période des semis ? L'occupation russe a laissé de nombreux fermiers exsangues et certains champs sont truffés de mines ou d'obus qui n'ont pas explosé. Voici le reportage de Jérémy Tuil et Faustine Calmel.

18h05 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le Conseil constitutionnel proclame officiellement l'élection d'Emmanuel Macron et a arrêté les résultats définitifs suivants : 58,55 % des suffrages exprimés pour le président sortant et 41,45 % des suffrages exprimés pour Marine Le Pen (RN).

• A gauche, les négociations en vue des législatives ne sont pas un long fleuve tranquille. Si les écologistes ont déclaré qu'ils avaient un accord programmatique avec LFI sur la retraite à 60 ans et le blocage temporaire des prix de l'essence, les "insoumis" ont démenti auprès de franceinfo.

Les entreprises européennes acceptant de payer le gaz russe en roubles, comme l'exige Moscou, violent les sanctions de l'UE et s'exposent à un risque juridique "élevé", a averti la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Suivez notre direct.

Un hommage à l'acteur mort le 13 avril à l'âge de 96 ans a été rendu aux Invalides. "En 100 pièces, en 100 films, Michel Bouquet a fait le tour de l'homme", a notamment déclaré Emmanuel Macron, qui présidait la cérémonie.

18h02 : La guerre en Ukraine risque-t-elle de déborder sur la Moldavie ? La France a annoncé soutenir ce petit pays de 2,6 millions d'habitants face "aux risques de déstabilisation", après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transnistrie. Franceinfo vous explique pourquoi la situation dans cette région est source d'inquiétudes.

Des soldats défilent lors d'une cérémonie à Bender, en Transnistrie, le 12 septembre 2021. (SERGEI GAPON / AFP)
(SERGEI GAPON / AFP)

17h57 : Bonjour @léainquiéte Nous avons interrogé Isabelle Facon, directrice adjointe de la Fondation pour la recherche stratégique, à ce sujet. Selon elle, la déclaration du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, sur le risque "réel" de troisième guerre mondiale est "une réponse à la réunion [hier en Allemagne] entre les quarante pays pour apporter une aide supplémentaire à l'Ukraine". "L'idée est de mettre en garde les Occidentaux sur le franchissement d'une ligne rouge", explique-t-elle, précisant qu'on ignore toutefois où se situe cette ligne rouge pour Moscou. Je vous invite à lire cet article.

17h40 : Bonjour , Allons vers une troisième guerre mondiale ?

15h24 : Bonjour @Leon La Bulgarie et la Pologne sont désormais approvisionnées en gaz "par leurs voisins de l'Union européenne", après la suspension par Gazprom des livraisons russes, a affirmé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

15h23 : Bonjour Quels sont les pays de l'UE qui vont fournir du gaz à la Pologne et à la Bulgarie suite à la coupure du gaz russe ?

15h09 : "Environ 97% des contrats [entre des groupes de l'UE et les fournisseurs de gaz russe] prévoient des paiement en euros ou dollars (...). Les entreprises avec de tels contrats ne doivent pas céder à l'exigence de la Russie, ce serait contrevenir aux sanctions" imposées par les Vingt-Sept, a ajouté Ursula von der Leyen.

15h06 : Les entreprises européennes acceptant de payer le gaz russe en roubles, comme l'exige Moscou, violent les sanctions de l'UE et s'exposent à un risque juridique "élevé", a averti la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

14h03 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Il n'y a "pas de points insurmontables" entre La France insoumise et le Parti socialiste en vue des législatives, annoncent les deux partis à l'issue d'une réunion.

Lors d'un déplacement à Cergy (Val-d'Oise), Emmanuel Macron a affirmé que le Premier ministre qu'il nommera en remplacement de Jean Castex sera "quelqu'un qui est attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive".

L'armée ukrainienne a reconnu une avancée des forces russes dans l'est du pays, avec la prise de plusieurs localités dans la région de Kharkiv et dans le Donbass. Suivez notre direct.

• Les habitants de plusieurs villes de France ont constaté des difficultés d'accès à internet depuis hier. Opérateur le plus touché, Free a dénoncé sur Twitter de "multiples actes de malveillance" sur des câbles.

13h33 : La suspension des livraisons de gaz russe à la Bulgarie et à la Pologne, pour n'avoir pas payé en roubles comme le demandait Moscou, est la conséquence d'actes hostiles inédits contre la Russie, a affirmé le Kremlin.

13h26 : Voici trois contenus à ne pas louper aujourd'hui sur franceinfo :

• Dans la Nièvre, seuls les accouchements d'urgence étaient possibles entre le 11 et le 19 avril. La cause : une pénurie de personnel, due à un épuisement généralisé. En l'espace de quelques jours, tous les maïeuticiens ont été mis en arrêt maladie. Florence Morel est allée à leur rencontre.

Le maire de Kiev a fait démonter, hier, une statue symbolisant l'amitié entre la Russie et l'Ukraine. Pour les habitants, c'est une bonne décision compte tenu de l'offensive russe entamée il y a deux mois. Le reportage sur place de Farida Nouar et Fabien Gosset.

En plein procès des attentats du 13-Novembre, le groupe Eagles of Death Metal était de retour à Paris hier soir, cette fois à l'Olympia. Six ans après, l'ambiance était bien plus festive mais toujours chargée d'émotion. Le reportage de Gaëlle Joly est à retrouver ici.

12h04 : Il est midi, on fait le point :

• Emmanuel Macron est arrivé à Cergy (Val-d'Oise) pour rencontrer des habitants, des commerçants et de jeunes entrepreneurs, selon l'Elysée. C'est son premier déplacement depuis sa réélection. Suivez notre direct.

• La France insoumise et le Parti socialiste se rencontrent depuis deux heures pour évoquer un éventuel accord sur une plateforme programmatique pour les élections législatives. LFI est déjà en discussion avec Europe Ecologie-Les Verts, le Parti communiste et le Nouveau Parti anticapitaliste pour former l'Union populaire.

• La France soutient la Moldavie face "aux risques de déstabilisation", a déclaré le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian, après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transdniestrie, voisine de l'Ukraine en guerre. Suivez notre direct.

• L'hommage national à Michel Bouquet, mort le 13 avril à l'âge de 96 ans, débutera à 16 heures, a annoncé l'Elysée. Il se déroulera dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides. Emmanuel Macron présidera la cérémonie.

12h04 : La France soutient la Moldavie face "aux risques de déstabilisation", a déclaré le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian, après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transdniestrie, voisine de l'Ukraine en guerre.

12h02 : Le ferry Méditerranée, à Marseille, est le plus grand centre d'accueil des réfugiés ukrainiens en France : il accueille 700 personnes. Nos confrères de France Bleu Provence sont montés à bord. Le bateau de la Corsica Linea à quai à Marseille, le 26 avril 2022. (NICOLAS TUCAT / AFP)(NICOLAS TUCAT / AFP)

10h50 : "Nous sommes convaincus que nous gagnerons."

L'ambassadeur d'Ukraine en France, Vadym Omelchenko, assure dans un entretien à Nice-Matin (article payant) que les Ukrainiens ont "déjà gagné la première phase" de la guerre.

10h50 : Les autorités de la république séparatiste prorusse de Transnistrie, en Moldavie, annoncent qu'un village frontalier de l'Ukraine hébergeant un important dépôt de munitions de l'armée russe a été la cible de tirs après avoir été survolé par des drones.

10h12 : L'Ukraine accuse la Russie de vouloir "déstabiliser" le territoire moldave séparatiste prorusse de Transnistrie, frontalier de l'Ukraine, estimant qu'il devrait recevoir bientôt l'aide de soldats russes. La Moldavie, qui a réuni hier son Conseil de sécurité, a appelé au "calme" et annoncé des mesures pour renforcer la sécurité.

09h54 : L'armée russe affirme avoir détruit une "grande quantité" d'armes livrées à Kiev par les Etats-Unis et des pays européens, lors d'une frappe de missiles dans le sud-est de l'Ukraine.

09h38 : Bonjour @Hélène et ! Parmi les pays de l'UE, seule la Hongrie s'est dite début avril prête à payer le gaz russe en roubles, après l'annonce de Vladimir Poutine du changement de mode de paiement. Mais je ne sais pas si Viktor Orban a tenu parole. Pourquoi alors ne sanctionner que ces deux pays ? On peut supposer que ça permet à Vladimir Poutine de mettre sa menace à exécution, sans toutefois se priver de la manne financière que représente les livraisons de gaz, la Pologne et la Bulgarie étant de plus faibles consommateurs que l'Allemagne ou l'Italie par exemple.

09h23 : bonjour. Petite question sur l'arrêt des livraisons de gaz russe à la Pologne qui refuse de payer en roubles. Cela signifie-t-il que les autres pays ont accepté de payer en roubles ?

09h23 : Est-ce que des pays de l’UE ont accepté de payer du gaz russe en rouble ?

09h22 : L'armée ukrainienne annonce que les forces russes ont pris plusieurs localités dans la région de Kharkiv et dans le Donbass, dans l'est du pays, comme Zavody, Zaritchné, Novotochkivské... La conquête de ce territoire, dont une partie est aux mains des séparatistes prorusses depuis 2014, est désormais l'objectif prioritaire de Moscou.

09h23 : Il est 9 heures, on fait le point :

• La France insoumise et le Parti socialiste se rencontrent à 10 heures pour évoquer un éventuel accord sur une plateforme programmatique pour les élections législatives. LFI est déjà en discussion avec Europe Ecologie-Les Verts, le Parti communiste et le Nouveau Parti anticapitaliste pour former l'Union populaire. Suivez notre direct.

• Emmanuel Macron se rendra en fin de matinée dans un quartier populaire de Cergy (Val-d'Oise) pour rencontrer des habitants, des commerçants et de jeunes entrepreneurs, selon l'Elysée. C'est son premier déplacement depuis sa réélection. Objectif : illustrer sa volonté "d'aller sur le terrain, au contact des Françaises et des Français".

• L'Assemblée générale des Nations unies a adopté par consensus une résolution obligeant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité à justifier leur recours au veto. Une réforme rare qui a été relancée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Suivez notre direct.

• L'hommage national à Michel Bouquet, mort le 13 avril à l'âge de 96 ans, débutera à 16 heures, a annoncé l'Elysée. Il se déroulera dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides. Emmanuel Macron présidera la cérémonie.

08h28 : Une image symbolique. La mairie de Kiev a démoli hier un monument historique d'époque soviétique célébrant l'amitié entre l'Ukraine et la Russie, après l'invasion du pays par Moscou lancée il y a deux mois.

(ANDRE LUIS ALVES / ANADOLU AGENCY / AFP)

07h24 : Il s'agira désormais de se justifier. L'Assemblée générale des Nations unies a adopté par consensus une résolution obligeant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité à justifier leur recours au veto. Une réforme rare qui a été relancée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'Assemblée générale de l'ONU à New York (Etats-Unis), le 3 novembre 2021. (BRYAN R. SMITH / AFP)(BRYAN R. SMITH / AFP)

07h24 : Voici un premier résumé de l'actu :

• La France insoumise et le Parti socialiste se rencontrent à 10 heures pour évoquer un éventuel accord sur une plateforme programmatique pour les élections législatives. LFI est déjà en discussion avec Europe Ecologie-Les Verts, le Parti communiste et le Nouveau Parti anticapitaliste pour former l'Union populaire.

• A droite, Les Républicains ont fait le choix d'un groupe parlementaire indépendant, sans double appartenance possible. Cette position a été votée à l'unanimité en comité stratégique hier, à l'exception de deux abstentions : Damien Abad et Philippe Juvin.

• Les autorités polonaises et bulgares ont été informées par le groupe gazier russe Gazprom de son intention de cesser la livraison de gaz aux deux pays, en dépit des contrats les liant. On vous résume la journée de guerre d'hier entre l'Ukraine et la Russie.


• L'hommage national à Michel Bouquet, mort le 13 avril à l'âge de 96 ans, débutera à 16 heures, a annoncé l'Elysée. Il se déroulera dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides. Emmanuel Macron présidera la cérémonie.