Cet article date de plus de huit ans.

Les députés français se prononcent sur l'accord sur la Grèce

L'Assemblée nationale va voter ce mercredi sur l'accord conclu lundi à Bruxelles pour maintenir la Grèce dans la zone euro. Le plan devrait être adopté, mais cela ne sera pas sans débat.
Article rédigé par Julien Langlet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (L'assemblée nationale va se prononcer sur l'accord avec la Grèce © MaxPPP)

L'accord entre les pays de la zone euro et la Grèce doit être présenté ce mercredi à l'Assemblée nationale. Cela n'était pas une obligation, contrairement à la procédure exigée en Allemagne, et le texte devrait être adopté à une large majorité. Mais cela n'empêche pas certains élus de droite et de gauche de s'y opposer.

Le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a indiqué mercredi matin qu'il laissait la liberté de vote à son groupe.

"Ce matin on découvre les déclarations de Monsieur Tsipras qui dit que cet accord est mauvais. Ces déclarations sèment le doute. Moi je vais voter pour mais après c’est la liberté de vote", Christian Jacob, chef de file LR

A droite, une vingtaine d'élus ont déjà annoncé leur intention de voter contre. C'est le cas de Thierry Mariani, le député des Républicains de l'étranger, pour qui "ce plan ne règle rien car la sortie de la zone euro est inévitable ".

"Les mesures demandées à la Grèce ne sont pas tenables. On repousse l'échéance d'une sortie", d'après le député LR Thierry Mariani

Communistes, frondeurs et écologistes divisés 

A gauche ils sont plusieurs dizaines à s'interroger encore....et parmi eux il y a des communistes, des écologistes et des frondeurs, ce que n'arrive pas à comprendre Yann Gallut. Pour le député socialiste du Cher, pourtant pas le moins critique à l'égard du chef de l'état, "la Grèce est encore dans la zone euro grâce à François Hollande. Il ne faut pas être plus royaliste que le roi. Nous devons voter massivement cet accord ". Les députés socialistes frondeurs vont majoritairement voter pour l'accord européen sur la Grèce mercredi après-midi, mais certains vont s'abstenir, a indiqué à l'AFP l'un de leurs animateurs, Christian Paul.

Les députés du Front de gauche "ont pris la décision à l'unanimité de voter contre" l'accord européen sur la Grèce et de "ne pas se limiter à une abstention ", a annoncé mercredi leur chef de file, André Chassaigne.

"J’ai changé d’avais dès que j’ai découvert le texte. Quand j’en ai pris connaissance j’ai compris que nous ne pouvions pas le voter", André Chassaigne, chef de file Front de Gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.