Cet article date de plus de douze ans.

Le premier journaliste du News of the World à avoir dénoncé les écoutes a été retrouvé mort à son domicile lundi

Dans des interviews accordées l'an dernier au New York Times et à la BBC, Sean Hoare avait indiqué que l'ancien rédacteur en chef du News of The World, Andy Coulson, était au courant de la pratique des écoutes dans son journal.Andy Coulson est devenu par la suite directeur de la communication du Premier ministre britannique David Cameron.
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une des dernières "une" du News of the World, le 7 juillet 2011. (AFP - Adrian Dennis)

Dans des interviews accordées l'an dernier au New York Times et à la BBC, Sean Hoare avait indiqué que l'ancien rédacteur en chef du News of The World, Andy Coulson, était au courant de la pratique des écoutes dans son journal.

Andy Coulson est devenu par la suite directeur de la communication du Premier ministre britannique David Cameron.

La police du Hertfordshire a annoncé dans un communiqué que Sean Hoare a été retrouvé mort lundi matin à son domicile de Watford dans le nord de Londres.

"La mort est considérée pour le moment sans explication mais ne semble pas suspecte. L'enquête de la police se poursuit", indique le communiqué.

Selon le Guardian, Sean Hoare, spécialiste du showbiz, travaillait pour les tabloïds à scandales le "Sun" et "News of the World" avec Andy Coulson, avant d'être licencié pour des problèmes d'alcoolisme et d'addiction à la drogue.

Selon le Guardian, qui lui consacre lundi un long portrait et loue son courage, Sean Hoare soutenait non seulement que Andy Coulson savait que les journalistes de News of the World pirataient des communications privées, mais aussi qu'il les encourageait afin d'obtenir des informations exclusives. Ce que Andy Coulson a toujours nié.

Andy Coulson a quitté en janvier ses fonctions auprès du chef du gouvernement David Cameron. Il a été arrêté le 8 juillet dans l'affaire des écoutes, puis libéré sous caution.

Sean Hoare avait fait de nouvelles révélations la semaine dernière au New York Times et au Guardian. Selon lui, des reporters du News of the World soudoyaient des policiers pour pouvoir localiser des personnes grâce à leur technologie policière de géolocalisation des mobiles.

Lire aussi:

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.