Pêche post-Brexit : la ministre Annick Girardin annonce un plan de sortie de flotte pour les bateaux sans licences

La ministre de la Mer a précisé qu'"une enveloppe de 40 à 60 millions d'euros" pourrait "être mise sur la table".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un bateau de pêche français à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 19 octobre 2021. (STEVEN WASSENAAR / HANS LUCAS / AFP)

Une avancée dans les négociations. La ministre française de la Mer Annick Girardin a annoncé jeudi 18 novembre préparer "des plans de sortie de flotte" pour indemniser les navires français qui n'obtiendraient in fine pas de licence de pêche post-Brexit pour accéder aux eaux britanniques.

"Sans préjuger des suites de la négociation, j'ai demandé à la DPMA [Direction des pêches] de me proposer, en relation avec les professionnels, une estimation des plans de sortie de flotte que je pourrais financer", a-t-elle déclaré lors d'une intervention aux assises de la pêche organisées à Saint-Pol-de-Léon (Finistère). Elle a précisé qu'"une enveloppe de 40 à 60 millions d'euros" pourrait "être mise sur la table".

Dans les zones encore disputées, les gouvernements de Londres et des îles anglo-normandes ont accordé à ce jour près de 220 licences définitives. La France, qui a réduit ses exigences, réclame encore quelque 150 licences. Désireux de voir la situation se débloquer, Paris a ciblé "en priorité" quelques dizaines de dossiers : ceux des navires dont la survie économique dépend largement de l'accès aux eaux britanniques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.