Brexit : le flou perdure

Le Parlement est divisé sur la question du Brexit. Chaque camp se déchire et une issue n'est pas encore à l'ordre du jour.

France 2

Mercredi 4 septembre, les députés britanniques ont refusé de nouvelles élections anticipées, une solution envisagée par le Premier ministre Boris Johnson. "Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y en aura pas dans les prochaines semaines", indique le journaliste Arnaud Comte en direct de Londres (Royaume-Uni). "C'est un sac de nœuds."

"Une question de timing"

Pour l'instant, l'opposition refuse les élections, mais seulement pour une question d'agenda. L'opposition travailliste continuera de refuser d'organiser des élections anticipées tant que leur loi qui est censée empêcher "une sortie sans accord n'est pas officiellement promulguée dans la crainte d'un revirement de Boris Johnson", explique Arnaud Comte. Cette loi devrait être votée d'ici la fin de la semaine. Une fois qu'elle sera mise en place, de nouvelles élections pourraient alors avoir lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson à la Chambre des communes le 4 septembre 2019.
Boris Johnson à la Chambre des communes le 4 septembre 2019. (AFP PHOTO / PRU)