Cet article date de plus de treize ans.

L'incendie de La Palma partiellement contrôlé

L'incendie qui fait rage depuis samedi sur l'île canarienne de La Palma a été partiellement contrôlé lundi matin
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
De nombreux moyens ont été mobilisés pour circonscrire les incendies (© F3)
L'incendie qui fait rage depuis samedi sur l'île canarienne de La Palma a été partiellement contrôlé lundi matinL'incendie qui fait rage depuis samedi sur l'île canarienne de La Palma a été partiellement contrôlé lundi matin

Le feu sévissant en Aragon a été maîtrisé par les services de secours.

L'incendie de La Palma, qui a ravagé plus de 2000 hectares de pinèdes, entraînant l'évacuation de près de 4000 personnes, continuait de progresser à l'est. Mais le front ouest, qui avançait vers une zone de laves volcaniques peu boisée, a été maîtrisé.

Les autorités conditionnaient l'amélioration de la situation à l'évolution des conditions météorologiques. Sur le front encore actif de l'incendie de La Palma, environ 200 pompiers, gardes-forestiers et militaires assistés de moyens aériens luttaient toujours contre les flammes.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, qui entamait dimanche ses vacances à Lanzarote, une autre île de l'archipel, s'est rendu en fin d'après-midi à La Palma pour se rendre compte de la situation.

Lourd bilan

L 'Espagne est cette année le pays le plus touché avec le décès d'une dizaine de personnes dont six pompiers dans les flammes depuis le début de l'été. 75.000 hectares ont par ailleurs brûlé depuis janvier, dont 45.000 hectares ces deux dernières semaines, soit déjà presque le double de la surface brûlée sur l'ensemble de l'année 2008 (39.900 hectares).

Après deux années noires en 2005 (155.000 hectares brûlés) et 2006 (188.000), l'Espagne avait été relativement épargnée ces deux dernières années, malgré deux incendies importants aux Canaries en 2007.

Scénario identique en Grèce

En Grèce, un nouvel incendie anéantissant une forêt de sapins dans le massif de Ménalon (département d'Arcadie, dans le Péloponnèse) s'est déclaré dimanche après-midi. Quatre avions, un hélicoptère, onze véhicules et 46 hommes luttaient contre le feu, attisé par de forts vents, dans une région "difficile d'accès", selon les pompiers.

La montagne de Ménalon avait déjà été touchée par les incendies de 2007, les plus importants des dernières années. Ils avaient fait 77 morts et détruit plus de 250.000 hectares, principalement dans le Péloponnèse et sur sa côte ouest. Les pompiers grecs luttaient aussi contre un autre feu, qui s'est déclaré dans un ravin dans le département de Kavala (nord). Un hélicoptère, six véhicules et 32 hommes ont été envoyés sur place pour le maîtriser.

La Protection civile a placé dimanche la région d'Athènes, le nord-ouest du Péloponnèse, l'Eubée et la Grèce au niveau 4 des risques d'incendies sur une échelle de 5, en raison des températures élevées (35° Celsius), de la sécheresse et de forts vents.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.