L'amitié franco-allemande : ce que vous en dites

S'il s'est construit autour de l'idée de renforcer une paix naissante entre les deux pays, le couple franco-allemand semble désormais une réalité bien ancrée dans monde actuel. L'enquête de Radio France et Arte montre que certains stéréotypes ont toujours la vie dure. Mais c'est surtout la réalité politique et économique de l'Europe qui façonne les relations entre la France et l'Allemagne.

(Jacky Naegelen Reuters)

La relation entre Allemands et Français en 2013, c'est
l'histoire d'un couple pacifié et très attiré l'un par l'autre. Voilà l'un des
enseignements de l'étude menée par Radio France et la chaîne Arte à l'occasion
de la semaine de l'amitié franco-allemande. Sur les 25.000 personnes qui ont
répondu au questionnaire 46% des Français et 45% des Allemands estiment que leur
relation n'est plus liée à la guerre. C'est beaucoup moins que lors des
précédentes enquêtes du genre.

Un attachement profond entre les deux pays

Signe supplémentaire du rapprochement entre les deux pays,
plus de 80% des Allemands et 73% des Français disent aimer "beaucoup,
voire passionnément le pays voisin
". Un amour qui s'accompagne d'une
vision pragmatique : des deux côtés du Rhin on estime que l'Allemagne et la France
constituent le véritable moteur économique et politique de l'Union européenne. Pour
autant, de plus en plus d'Allemands considèrent que la France n'est pas un
partenaire exclusif en Europe. 

Modèle économique contre modèle social

Allemands et Français semblent par ailleurs d'accord sur les
atouts de chaque pays. Et surtout en temps de crise.

L'Allemagne représente un modèle économique pour 44% des
sondés alors qu'ils ne sont que 22% à idéaliser la France. D'ailleurs, plus de
la moitié des Français se verraient bien aller travailler en Allemagne. L'économie
et l'emploi arrivent d'ailleurs en tête des atouts allemands (l'environnement
arrive en troisième position).De ce côté-ci du Rhin, on loue plutôt la culture, la
politique familiale et la qualité de vie. Si les Allemands ne sont pas
forcément enclins à venir chercher un travail en France (seuls 39% des
interrogés le considère), ils sont en revanche plus de la moitié à envisager d'y
vivre.  Les Français sont "jouisseurs" et les Allemands sont "rigoureux"

On peut avoir une vision réaliste et pragmatique de son
voisin, tout en conservant des stéréotypes. Alors que les Allemands sont
"rigoureux, disciplinés et travailleurs", les Français sont des
"jouisseurs, individualistes, créatifs et séducteurs". 

Radio France organise une journée spéciale ce mardi à Sciences Po, avec la restitution publique des résultats complets de cette enquête "L'Allemagne, la France et vous".