Cet article date de plus de treize ans.

L'Allemagne étend le salaire minimum

Le ministère du Travail a ouvert la voie lundi à la mise en place d'un salaire minimum dans 5 nouvelles branches
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le gouvernement allemand favorable à l'extension de revenus minimums (© France)
Le ministère du Travail a ouvert la voie lundi à la mise en place d'un salaire minimum dans 5 nouvelles branchesLe ministère du Travail a ouvert la voie lundi à la mise en place d'un salaire minimum dans 5 nouvelles branches

Les secteurs concernés sont les exploitations minières, les pressing, le ramassage des déchets, les services de sécurité et la formation professionnelle. Les soins à la personne ont été exclus.

Les représentants des salariés et du patronat ont 3 semaines pour donner leur avis puis le gouvernement décidera de l'entrée en vigueur du salaire minimum.

"Petit à petit, il y a de plus en plus de salaires minimum en Allemagne", s'est réjoui le ministre social-démocrate (SPD) du Travail, Olaf Scholz, cité dans un communiqué.

A l'heure actuelle, environ 1,4 million de personnes bénéficient d'un salaire minimum, ce qui reste une faible minorité dans un pays où la tradition sociale veut que les rémunérations soient négociées directement entre patronat et syndicat.

En Allemagne, il existe deux possibilités d'introduire un salaire minimum. La première implique le vote d'une commission - comme celle qui s'est prononcée en faveur de l'instauration d'un revenu minimum dans cinq branches supplémentaires - et s'applique à des branches où moins de la moitié des employés sont liés par une convention collective.

L'autre concerne des secteurs où une majorité d'entreprises disposant de conventions collectives s'entendent pour l'adoption d'un salaire minimum.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.