Malte : deux hommes inculpés pour avoir fourni la bombe qui a tué la journaliste Daphne Caruana Galizia

La journaliste dénonçait dans son blog la corruption endémique dans l'archipel méditerranéen. Elle est morte lors d'un attentat à la voiture piégée en 2017.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation contre le gouvernement après l'assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia, le 29 novembre 2019, à La Valette (Malte). (AFP)

Deux hommes ont été inculpés, mercredi 24 février, pour complicité dans le meurtre en 2017 de Daphne Caruana Galizia, journaliste maltaise qui enquêtait sur la corruption, a annoncé un juge. Robert Agius et Jamie Vella sont soupçonnés d'avoir fourni la bombe qui a fait exploser la voiture de la journaliste maltaise.

>> On vous explique pourquoi l'assassinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana est devenu une affaire d'Etat

Les deux hommes sont connus de la police pour leurs liens avec le crime organisé dans l'archipel. Les deux suspects de 37 ans ont aussi été inculpés mercredi, en compagnie de deux autres personnes, pour l'assassinat en 2015 d'un avocat du nom de Carmel Chircop.

Volte-face de l'un des accusés

En décembre 2017, trois hommes au casier judiciaire chargé –les frères Alfred et George Degiorgio, ainsi que Vincent Muscat– avaient été arrêtés et inculpés, soupçonnés d'avoir fabriqué, posé et fait exploser la bombe meurtrière.

Mardi, Vincent Muscat avait brusquement plaidé coupable au cours d'une audience préliminaire, et il avait été condamné à une peine de 15 ans de prison par le tribunal de La Valette. Il s'agissait de la première condamnation dans ce dossier qui avait choqué Malte et le reste du monde.

C'est cette volte-face qui a conduit à l'arrestation, mardi, de Jamie Vella et Robert Agius. Ils avaient déjà été arrêtés en décembre 2017, mais relâchés. Mercredi, ils ont tous deux clamé leur innocence. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.