Cet article date de plus de huit ans.

Bernard Arnault, décrié en France, décoré en Grande-Bretagne

Alors qu'il défrayait la chronique en France il y a moins d'un mois, Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, reçoit la plus haute distinction britannique. Il est le seul Français à devenir cette année "Chevalier de l'ordre de l'Empire britannique".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy), reçoit la plus haute distinction britannique remise par la Couronne d'Angleterre. Pour l'instant toujours Français, il est le seul citoyen tricolore à devenir, cette année, "Chevalier de l'ordre de l'Empire britannique" (Knight Commander of the Most Excellent Order of the British Empire), selon LeFigaro.fr .

Et ce n'est autre que The Queen, Elisabeth II, qui lui remet cette distinction, estimant que le Français a grandement participé à l'essor économique de la Grande-Bretagne. Très présent outre-Manche, le groupe LVMH emploie en effet des milliers de Britanniques. Seules quelques personnalités mondiales parviennent à être honorées de la sorte, comme Bill Gates, Simone Veil ou encore Steven Spielberg.

"Casse-toi riche con!"

Mais cet homme d'affaires ne fait pas l'unanimité en France. Décrié pour avoir demandé la double nationalité franco-belge en septembre, Bernard Arnault avait notamment été pris pour cible par le quotidien Libération, qui titrait en Une : "Casse-toi riche con!".

À la suite de cette polémique, le patron de LVMH avait affirmé qu'il n'avait pas formulé cette demande pour des raisons fiscales et qu'il continuerait de payer ses impôts en France. Bernard Arnault attaque le quotidien en justice, le tribunal correctionnel de Paris a fixé cette semaine le procès au 4 octobre 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.