Accès de panique, crises de larmes… La jeune héritière de l’empire Bahlsen jette l’éponge et fait des révélations inattendues

C’est un petit séisme dans le monde de l’industrie, en Allemagne : la jeune héritière du géant mondial du biscuit Bahlsen a décidé de quitter l’entreprise face à a la pression.

Article rédigé par
Sébastien Baer, édité par Ariane Schwab - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Verena Bahlsen, le 26 mars 2019, à Berlin (Allemagne). (MONIKA SKOLIMOWSKA / DPA)

À 29 ans, Verena Bahlsen, qui avait abandonné ses études pour rejoindre l'entreprise de son arrière-grand-père, était chargée de superviser la transformation du géant centenaire du biscuit. Mais face à la pression, la jeune femme confesse, dans un long post publié sur la messagerie professionnelle LinkedIn, avoir souvent craqué.

Pêle-mêle, elle évoque ses crises de larmes lors de réunions, ses réactions incontrôlées, ses propos acerbes à des collaborateurs et la crise de panique qui s'est emparée d'elle, un jour qu'elle se trouvait au milieu d'un champ de blé, aux côtés du PDG de l'entreprise. "Ces moments de peur, de surcharge émotionnelle ou d'insécurité m'ont souvent gênée", écrit Verena Bahlsen.

Avec son épaisse chevelure rousse et ses formules chocs, la jeune héritière ne passait pas inaperçue et déclenchait souvent les polémiques, comme quand elle disait sa fierté d'être une capitaliste. "Le quart de l'entreprise Bahlsen m'appartient et cela me réjouit. Je veux gagner de l'argent et m'acheter des yachts avec mes dividendes et encore d'autres choses de ce genre, clamait-elle haut et fort. Je pense que sur le long terme, je peux gagner plus d'argent en améliorant le monde".

>> En 2019, Verena Bahlsen essayait maladroitement de dédouaner son groupe de son rôle lors de la Seconde Guerre mondiale

Après le départ de Verena Bahlsen, ses trois frères et sœurs vont se partager ses parts. La jeune femme, quant à elle, rêve d'apprendre à écrire et souhaite faire un stage dans le cinéma. Mais pas tout de suite, précise-t-elle dans son communiqué. Seulement après quelques semaines passées à surfer et à lézarder sur la plage en étant "scandaleusement improductive".

La jeune héritière de l’empire Bahlsen jette l’éponge - le reportage de Sébastien Baer
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.