Cet article date de plus de huit ans.

Simulation d'accident nucléaire dans le Tarn-et-Garonne

Un exercice de simulation d'accident nucléaire est organisé, ce mardi, dans la région de Golfech dans le Tarn-et-Garonne. EDF et les pouvoirs publics veulent tester la réactivité des secours et la pertinence de leurs plans d'intervention en cas de rejets radioactifs. 350 personnes sont mobilisées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Les sirènes vont se mettre en route, ce mardi, à la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. Elles vont signaler aux habitants de 31 communes, situées dans un rayon de dix kilomètres autour de la centrale, un risque de rejets radioactifs.

Ce test grandeur nature doit permettre aux pouvoirs publics et à EDF, qui gère cette centrale produisant de l'électricité depuis 23 ans, de tester leurs capacités de réaction en cas d'accident majeur. En 2010, une fuite radioactive s'était déclarée à Golfech.

Près de 350 personnes mobilisées

Sitôt l'exercice démarré, un plan d'urgence interne sera lancé dans la centrale. Parallèlement, le préfet de la région activera le plan particulier d'intervention (PPI).

Le scénario prévoit l'évacuation d'une trentaine de personnes de quatre des dix communes normalement concernées, ainsi que la prise en charge de deux classes scolaires de Valence-d'Agen qui participent à l'exercice. Des pastilles d'iode leurs seront, entre autres, distribuées.

En tout, ce sont près de 350 personnes qui sont mobilisées pour cet exercice. Il doit s'achever en fin de journée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.