Réchauffement climatique : l'Islande enterre le CO2

En Islande, la toute première usine à émissions négatives vient d'être installée. Elle n'émet pas de dioxyde de carbone, mais en consomme et le fait disparaître dans le sol.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il faut s'éloigner de la capitale, Reykjavik, emmené par ces deux scientifiques, et s'enfoncer dans les routes glacées de l'Islande. Au fond d'une vallée se dresse une imposante usine géothermique. Ce n'est pas elle qui constitue une nouveauté, mais un petit conteneur blanc. Une installation d'apparence modeste, mais qui représente peut-être une véritable révolution pour l'humanité et la protection de notre planète.

Une invention qui dépollue

Voici la première mini-usine au monde à émissions négatives. Elle ne pollue pas, ne fait pas zéro émission, mais fait mieux : elle dépollue. "Cette bouche d'aspiration, c'est un collecteur d'air. On aspire l'air ambiant et on va en retirer 90% ou 95% du dioxyde de carbone", explique le géochimiste Bergur Sigfusson. L'autre aspect révolutionnaire de cette invention c'est l'acheminement du dioxyde de carbone par tuyaux vers d'étranges petits dômes dignes d'un film de science-fiction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port de Reykjavik en Islande, photographié le 21 novembre 2016.
Le port de Reykjavik en Islande, photographié le 21 novembre 2016. (MAXPPP)