Pic de pollution : la ville de Paris demande la circulation alternée vendredi

La municipalité a également annoncé jeudi qu'elle allait également demander à l'Etat que soient mis en place des restrictions pour la circulation des poids lourds en transit et des cars de tourisme.

La ville de Paris, le 4 août 2014.
La ville de Paris, le 4 août 2014. (BERTRAND GUAY / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La pollution aux particules sévit depuis quatre jours sur la capitale. La ville de Paris a donc décidé de demander à l'Etat la mise en place de la circulation alternée vendredi, a indiqué jeudi 25 septembre Bruno Julliard, premier adjoint d'Anne Hidalgo.

Cette mesure, très restrictive et déjà utilisée en mars, peut être déclenchée après un pic pollution aux particules fines, lorsque le seuil l’information (50 µg/m3) est dépassé pendant trois jours consécutifs. 

La municipalité va également demander que soient mis en place des restrictions pour la circulation des poids lourds en transit et des cars de tourisme.

Le volcan islandais mis en cause

Depuis quatre jours, l'association Airparif, chargée de surveiller la qualité de l'air en Ile-deFrance, indique que le taux de particules fines est trop élevé dans la capitale et a déclenché son seuil d'information dans la région. Un seuil devrait encore être dépassé vendredi.

A l'origine de cet épisode de pollution persistant : les conditions climatiques actuelles et les poussières du volcan islandais Bardarbunga, qui sont arrivées jusqu'en Ile-de-France estime Airparif, l'agence régionale de la qualité de l'air.

Femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées, ou encore souffrant de pathologies respiratoires ou cardiaques sont invités à limiter activités physiques et déplacements.