Cet article date de plus de neuf ans.

La Canada se retire du protocole de Kyoto

Le gouvernement canadien a annoncé son intention de se retirer du protocole de Kyoto, qui vise à lutter contre les émissions de gaz à effets de serre. Le ministre de l'Environnement a expliqué que le protocole ne fonctionnait pas et que le Canada risquait de payer de lourdes pénalités.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Premier arrivé, premier parti. Le Canada, premier pays à avoir signé le protocole de Kyoto, en 1997, a annoncé son intention de s'en retirer officiellement, devenant du coup le premier pays à le quitter. Une sortie qui intervient au lendemain de l'accord de Durban sur le réchauffement climatique

Le ministre de l'Environnement, Peter Kent, a affirmé que "Kyoto ne fonctionne pas ". Et il prévient que le Canada devra payer des milliards de dollars de pénalités s'il restait signataire.

La décision canadienne n'est pas une véritable surprise, surtout depuis les déclarations en novembre de Peter Kent qui lâchait déjà : "Kyoto appartient au passé ". Les Conservateurs arrivés au pouvoir en 2006 à Ottawa n'ont pas caché leur intention de ne pas se sentir tenus par les
engagements pris par les Libéraux, à l'époque aux commandes, à
Kyoto.

Le Canada affirme soutenir un nouvel accord global visant à réduire les émissions de GES mais insiste pour que ce pacte concerne toutes les nations, y compris la Chine et l'Inde, qui ne sont pas parties aux objectifs actuels de Kyoto.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.