Cet article date de plus de neuf ans.

L'émoi au Japon après la mort d'un bébé panda

Le premier bébé panda né d'un accouplement naturel au zoo de Ueno à Tokyo il y a une semaine est décédé mercredi d'une pneumonie. Espèce menacée, les pandas géants sont considérés comme des "trésors nationaux" en Chine.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Loués depuis l'année dernière par la Chine au zoo de Ueno géré par
les autorités de Tokyo, la mère du panda, Shin Shin, était arrivée de Chine en
février 2011 avec son compagnon Ri Ri. La naissance de leur petit après un
accouplement sans insémination artificielle était devenu un évènement historique.
Il s'agit d'une première en ce lieu. Le précédent bébé était né en 1988 d'une insémination artificielle.

Le directeur du zoo, Toshimitsu Doi, bouleversé par cette
perte, a déclaré lors d'une conférence de presse que "le lait bu par le
bébé est passé dans son tube respiratoire ce matin, ce qui a entraîné la
pneumonie [...] Nous sommes très déçus"
.

"Les gardiens ont trouvé le bébé allongé sur son dos,
sur l'estomac de sa mère Shin Shin, et ont remarqué que son coeur avait cessé
de battre"
, a expliqué le zoo sur son site Internet. "Ils lui ont
administré un massage cardiaque et d'autres traitements, mais ont malheureusement
confirmé sa mort à 08H30 du matin"
(23H30 GMT mardi).

"Des messagers d'amitié"

Venu au monde le 5 juillet dernier, le bébé panda avait
provoqué l'euphorie de la nation japonaise. Massivement couverte par les médias
locaux, cette naissance avait été saluée par les autorités chinoises, propriétaires
des parents du petit, et représentait une rare bonne nouvelle dans un pays récemment
touché par des catastrophes naturelles, un accident nucléaire et des
difficultés économiques.

"C'est une bonne nouvelle. Les pandas géants sont des messagers d'amitié.
Nous espérons que les sentiments de chaque peuple envers l'autre et que
les  relations entre la Chine et le Japon
pourront s'améliorer grâce à la naissance 
du petit"
, avait déclaré à Pékin le ministère des Affaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.