Cet article date de plus de sept ans.

Finistère : Greenpeace bloque une conserverie de thon Petit Navire à Douarnenez

L'association proteste contre les méthodes "destructrices" dans la pêche au thon.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des militants de Greenpeace bloquent l'accès des camions à une conserverie Petit Navire à Douarnenez (Finistère), le 23 mai 2016. (FRED TANNEAU / AFP)

A la conserverie Petit Navire de Douarnenez (Finistère), le logo de la marque a été recouvert de peinture rouge, lundi 23 mai, par Greenpeace, qui dénonce le "grand carnage" de la pêche au thon. Les militants écologistes bloquent l'accès à cette conserverie depuis lundi matin.

Depuis 7 heures du matin, quelques dizaines d'activistes – 25 personnes selon France 3 Bretagne – empêchent le passage des camions, mais les personnes peuvent circuler normalement. Formant une chaîne humaine, plusieurs militants se sont accroché à des boîtes de thon géantes.

Une action contre la surpèche

"Marque leader du marché français", Petit Navire "n'a pas progressé en termes de méthodes de pêche", estime Greenpeace. "La très grande majorité du thon est pêchée avec une méthode non sélective, la senne", un grand filet qui capture sans distinction de nombreuses espèces de poisson, contribuant à la surpèche. "Alors que plusieurs marques de thon en boite ont commencé à modifier leurs pratiques, Petit Navire refuse d'évoluer", regrette encore l'ONG.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.