Cet article date de plus de deux ans.

COP 26 : des engagements timides et des déceptions

Publié Mis à jour
COP 26 : des engagements timides et des déceptions
COP 26 : des engagements timides et des déceptions COP 26 : des engagements timides et des déceptions (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - B.Gelot, M.Boisseau, L.Soudre, S.Lacombe
France Télévisions
France 3

La déclaration finale pour lutter contre le réchauffement climatique a été accouchée dans la douleur, samedi 13 novembre. Que contient l'accord et quelles sont les réactions ?

Le pacte de Glasgow, finalement entériné, laissera un goût amer au président de la COP26. L'accord final ne parle plus de l'abandon du charbon, mais de sa diminution. "Je suis profondément désolé. Je comprends aussi la profonde déception", a déclaré Alok Sharma. Des groupes d'action pour le climat ont manifesté leur mécontentement, tandis que des associations et pays du Sud ont dénoncé un accord au rabais. "On est vraiment très déçus, ça ne va pas nous aider, a réagi Shauna Aminath, la ministre de l'Environnement des Maldives. (…) Pour nous, la différence entre une augmentation de 1,5 à 2 degrés, c'est la peine de mort."

Quelques avancées


Malgré tout, de nombreux pays préfèrent souligner les avancées. Pour la première fois, un engagement a été pris sur les énergies fossiles, ainsi que sur l'accélération de la réduction des émissions de gaz à effets de serre dès l'année prochaine. La prochaine conférence sur le climat se déroulera en Egypte en 2022. Chaque pays signataire devra auparavant soumettre aux Nations Unies sa stratégie de réduction carbone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.