Boues rouges : les déchets de l'entreprise Alteo sont-ils toxiques ?

Une entreprise des Bouches-du-Rhône utilisant de la soude stocke ses déchets à l'air libre. Est-ce dangereux pour les habitants ? Enquête.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle ne décolère pas : Aline Frosini habite Gardanne (Bouches-du-Rhône), non loin de l'usine Alteo, qui fabrique de l'alumine. En mars dernier, l'une des canalisations explose. La ville est recouverte d'une pellicule de soude caustique. Même si cet accident reste exceptionnel, l'entreprise utilise de la soude dans son procédé industriel. Elle génère 300 000 tonnes de déchets, qu'elle stocke à l'air libre. Reste-t-il de la soude dans ces déchets ?

Des traces de soude dans les déchets

Un voisin explique recevoir des résidus dans son jardin. Il montre aussi son pied brûlé après avoir marché pieds nus dehors, chez lui. Il est persuadé que ces déchets sont toxiques. Il explique d'ailleurs avoir deux tumeurs. Parmi les autres voisins, il y a également beaucoup de cancers. Y a-t-il un rapport entre les maladies et les activités de l'entreprise ? Un expert contacté par France 3 démontre qu'il reste bien de la soude dans les déchets et que c'est dangereux pour la santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur le site de l\'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône), en 2010.
Sur le site de l'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône), en 2010. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)