Cet article date de plus d'un an.

Black Friday : et si on déconsommait ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Comme chaque dernier vendredi de novembre, les promotions et remises sont partout pour le Black Friday. Mais cette grand-messe de la surconsommation n’est pas sans conséquences pour la planète. Alors que faire à son échelle ? La chronique “1 planète, des solutions”, réalisée par NOWU en partenariat avec France Info se penche sur le sujet. -
Chronique Une planète des solutions sur le Black Friday Comme chaque dernier vendredi de novembre, les promotions et remises sont partout pour le Black Friday. Mais cette grand-messe de la surconsommation n’est pas sans conséquences pour la planète. Alors que faire à son échelle ? La chronique “1 planète, des solutions”, réalisée par NOWU en partenariat avec France Info se penche sur le sujet. - (France Info)
Article rédigé par NOWU - Esther Meunier
France Télévisions

Comme chaque dernier vendredi de novembre, les promotions et remises sont partout pour le Black Friday. Mais cette grand-messe de la surconsommation n’est pas sans conséquences pour la planète. Alors que faire à son échelle ? La chronique “1 planète, des solutions”, réalisée par NOWU en partenariat avec France Info se penche sur le sujet.

Cette année, selon un sondage Opinion Way les français·es auraient prévu de dépenser en moyenne 398€ lors du Black Friday, soit 100€ de plus que l’année dernière. Mais avant de se lancer dans les achats, pourquoi ne pas peser le pour et le contre ?

Consommer, ça pollue

Première chose : tout ce qui est produit nécessite des matières premières, le processus de production pollue souvent également, sans compter le transport pour amener ce produit jusque dans les rayons. Aujourd’hui il faudrait 1,75 planète pour produire et régénérer tout ce qui est consommé en un an, alors qu’une planète suffisait en 1970 selon l’organisation Earth Overshoot Day.

D’autre part, faire des remises aussi spectaculaires implique souvent de baisser les coûts de production, pour rester rentable. Et ça, ça se répercute notamment sur les conditions de travail des ouvriers et ouvrières qui fabriquent ces produits.

Enfin, les remises effectives ne sont pas toujours si conséquentes : il arrive que des marques montent artificiellement leurs prix juste avant la période de remise, pour donner l’impression d’une promotion plus importante qu’elle ne l’est vraiment.

Quelques questions à se poser avant d’acheter

Pas question de se priver d’un produit dont on a réellement besoin ou des promotions qui permettent de l’acheter quand le budget est trop restreint pour l’acheter en dehors des soldes.

Néanmoins, il est possible de se poser quelques questions avant de franchir l’étape de l’achat : est-ce que j’ai vraiment besoin de ce produit, est-ce qu’il me sera utile longtemps ? Est-ce qu’il n’est pas plutôt possible de réparer ce que j’ai, de l’emprunter, de le louer, ou bien de l’acheter d’occasion ou reconditionné ? Si je décide d’acheter neuf, est-ce que je peux favoriser un achat de meilleure qualité et plus éthique ?

Des alternatives au Black Friday

Pour aller encore plus loin, il existe des alternatives au Black Friday. En France, depuis 2018, un groupe de marques « éthiques » ont lancé le Green Friday, pour « montrer qu’il y a d’autres façons de consommer, qui sont favorables à notre pouvoir d’achat ».

 Notre mot d’ordre en gros c’est consommer moins, mais consommer mieux. 

Diane Scemama, co-fondatrice du Green Friday

Autre alternative : le Giving Tuesday, une journée dédiée au don (d’argent, de temps, de sang, de compétences) qui a lieu chaque année le mardi suivant le Black Friday, le 29 novembre prochain donc !



NOWU c’est le média positif pour s’informer et se bouger pour la planète ! Sa mission : permettre aux jeunes européens de devenir des acteurs face aux défis environnementaux grâce à des contenus déculpabilisants et tournés vers les solutions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.