VIDEO. En Chine, le commerce d’os de tigres et de cornes de rhinocéros est de nouveau légal

Ce commerce était interdit depuis 1993. 

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cela faisait 25 ans qu’elle était interdite. Pourtant, la vente de cornes de rhinocéros et d’os de tigres est de nouveau légale en Chine. Le gouvernement vient, en effet, de ré-autoriser ce commerce sous certaines conditions. Parmi elles : les animaux concernés devront être élevés en captivité ou, s’ils sont sauvages, devront être morts de causes naturelles.

Une loi contestée

Certaines parties du corps de ces animaux sont très convoitées et font l’objet, depuis plusieurs années, d’un trafic illégal. Certaines sont utilisées dans la médecine traditionnel chinoise car prétendument thérapeutiques ou aphrodisiaques. Sur le marché noir, la corne de rhinocéros peut se vendre jusqu’à 50 000 euros le kilo. Selon le gouvernement, légaliser ce commerce permettrait de mieux le contrôler. Certains y voient pourtant un retour en arrière qu’il aurait fallu éviter. "Quand la Chine a décidé en 1993 d’interdire la vente et la disponibilité de produits issus des tigres et des rhinocéros, nous avons célébré la nouvelle", explique Stuart Chapman, directeur de la conservation WWF Greater Mekong Programme. "Une génération entière a grandi sans utiliser ces produits. Et nous sentons que la suppression de l’interdiction va stimuler un nouveau marché, alors que les menaces n’ont jamais été aussi élevées pour les rhinocéros et les tigres sauvages."

Des espèces en danger d’extinction

Lu Kang, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois s’en est défendu en considérant "qu’une partie des régulations de la loi de 1993 sur l’utilisation des produits issus de tigres et de rhinocéros ne sont pas cohérentes avec la loi existante. Le but de la nouvelle régulation est de répondre aux besoins dans des domaines comme la recherche scientifique." Elle entraîne néanmoins l’inquiétude de nombreuses ONG. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), le tigre est en danger d’extinction. Du côté des rhinocéros, 3 des 5 espèces existantes sont en danger critique d’extinction.

VIDEO. En Chine, le commerce d’os de tigres et de cornes de rhinocéros est de nouveau légal
VIDEO. En Chine, le commerce d’os de tigres et de cornes de rhinocéros est de nouveau légal (BRUT)