Barbara Pompili (LREM) : Nicolas Hulot "fera ce qu'il veut, mais..."

Députée LREM de la Somme, Barbara Pompili est l'invitée des "4 Vérités" de France 2 mercredi 4 juillet.

Voir la vidéo
France 2

Barbara Pompili, présidente de la commission du Développement durable à l'Assemblée nationale, a signé une tribune dans Ouest France, avec 110 autres députés, pour rendre hommage au bilan du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. "Il fallait rétablir la vérité. On ne peut pas dire que rien n'a été fait. Des sujets aussi énormes ne se traitent pas en six mois. On a essayé de dire dans cette tribune tout ce qui était déjà lancé et qui allait produire des résultats", explique la députée LREM invitée dans "Les 4 Vérités" mercredi 4 juillet.

Nicolas Hulot "fera ce qu'il veut, mais je crois qu'il a compris qu'on avait tous besoin de lui", affirme-t-elle.

Dans la tribune, l'élue de la Somme réclame aussi davantage de moyens : "Le long terme demande un certain nombre de moyens vu assez souvent par Bercy comme des pertes nettes alors que ce sont des investissements pour notre avenir, car c'est grave ce qui se passe sur la biodiversité", à propos de laquelle le ministre présente un plan aujourd'hui.

Fin du bétonnage

Nicolas Hulot affirme que la préservation de la biodiversité est aussi importante que la lutte contre le réchauffement climatique. Une espèce sur trois est menacée en France. "La perte de la biodiversité, c'est la perte de tout ce qui nous nourrit, ce qu'on respire. Le jour où la biodiversité aura perdu son équilibre, l'être humain risque de disparaître", insiste Barbara Pompili.

Parmi les mesures annoncées : zéro artificialisation des sols. "Le bétonnage entraîne des problèmes d'inondations en empêchant la pénétration de l'eau dans les sols, supprime les espaces verts nécessaires à des animaux pour vivre", affirme-t-elle. Et d'ajouter : "Les Français sont de plus en plus sensibilisés à ces questions, même si de vieilles habitudes demeurent".

"Le plan de Nicolas Hulot va impliquer tous les ministères, y compris celui de l'Agriculture. Il y aura des mesures pour aider les agriculteurs", conclut-elle.

L\'ancienne secrétaire d\'Etat chargée de la Biodiversité, Barbara Pompili en déplacement à Lyon (Rhône), le 7 novembre 2016.
L'ancienne secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, Barbara Pompili en déplacement à Lyon (Rhône), le 7 novembre 2016. (FRANCK CHAPOLARD / CITIZENSIDE / AFP)