DIRECT. Mort de Rémi Fraisse : plusieurs manifestations contre les violences policières

Des manifestants défilent à Toulouse, Paris, Rennes, Notre-Dame-Des-Landes.

A Rennes, lors d\'une manifestation, le 8 novembre 2014.
A Rennes, lors d'une manifestation, le 8 novembre 2014. (DAMIEN MEYER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La mort du militant Rémi Fraisse à Sivens suscite à nouveau la colère de manifestants, samedi 8 novembre. Des rassemblements ont lieu à Paris, Toulouse, Rennes, Notre-Dame-Des-Landes pour dénoncer les violences policières. Certains ne sont pas autorisés et se déroulent dans un climat tendu.

A Paris, près d'un millier de personnes défilentLe cortège, dans lequel se trouvaient beaucoup de jeunes, a quitté la place de la Bastille vers 14 heures, scandant des slogans très virulents contre les forces de l'ordre comme "flics, porcs assassins".

A Rennes, environ 200 à 300 manifestants ont défilé, malgré l'interdiction de la préfecture, dans les rues de RennesDans un centre-ville où ne flânaient samedi que de rares passants, avec de nombreux commerces fermés, les manifestants se sont regroupés dans le calme avant de défiler, sans se heurter aux forces de l'ordre présentes en masse.

A Toulouse aussi, le rassemblement était interdit. Quelque 300 personnes ont tout de même commencé à manifester. Des échauffourées ont éclaté et deux voitures ont brûlé.

 Plusieurs centaines de personnes ont aussi participé à une marche dans le calme contre "les violences policières" sur le site du projet contesté d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Des heurts violents avec les forces de l'ordre y avaient eu lieu il y a deux ans.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SIVENS

22h20 :  Paris, Rennes, Toulouse... Plusieurs manifestations contre le barrage de Sivens ont été organisées en France aujourd'hui. Si les deux premières se sont tenues dans le calme, la dernière a connu des débordements.


(FRANCE 2)

21h35 :  Nouveau bilan de la manifestation contre le barrage de Sivens à Toulouse (Haute-Garonne). Au moins deux membres des forces de l'ordre ont été blessés et 21 personnes ont été interpellées. A Paris et Rennes des marches similaires se sont déroulées dans le calme.

19h53 :  La préfecture de Midi-Pyrénées indique que 19 personnes ont été interpellées cet après-midi à Toulouse lors de la manifestation contre le barrage de Sivens. Un policier a été légèrement blessé.

19h15 :  Au moins 11 personnes ont été interpellées à Toulouse lors d'une manifestation émaillée d'échauffourées contre "les violences policières" et la mort de Rémi Fraisse. A Paris et Rennes, des marches similaires se sont déroulées dans le calme.

18h39 :  La situation reste très tendue à Toulouse, où certains manifestants contre le barrage de Sivens s'en prennent à des banques.

18h03 :  @Malo : Environ 300 personnes se sont rassemblées pour cette manifestation, là aussi interdite par la préfecture. Après quelques affrontements avec les forces de l'ordre situation y est tendue, selon des journalistes présents sur place.

18h03 :  et pour la manif de Rennes ?

17h08 :  Revenons à Toulouse (Haute-Garonne), où une manifestation contre le barrage de Sivens a lieu malgré une interdiction de la préfecture. Quelques personnes ont été arrêtées après des échauffourées, et policiers et manifestants se toisent désormais.

16h41 :  Le calme revient peu à peu dans les rues de Toulouse (Haute-Garonne), où est organisée une manifestation contre le barrage de Sivens.

16h21 :  La tension continue de grimper à Toulouse (Haute-Garonne), où une manifestation est en cours pour protester contre le barrage de Sivens et les "violences policières". Notre confrère de France 3 Midi-Pyrénées Fabrice Valéry indique qu'un véhicule est en feu dans les rues de la ville, sans que la cause de son incendie soit claire.

15h19 :  La manifestation à Toulouse contre le barrage de Sivens se poursuit. Pour l'instant, aucune échauffourée avec les forces de l'ordre n'est à signaler. 

14h52 :  Selon un journaliste à France 3 présent à la manifestation de Toulouse, la préfecture aurait finalement autorisé un parcours. Mais "beaucoup de manifestants" refuseraient ce tracé de substitution, et la manifestation se scinderait donc en deux cortèges.

14h45 :  Environ 500 personnes sont désormais rassemblées dans le centre de Toulouse, pour protester une nouvelle fois contre le barrage de Sivens (Tarn). Une manifestation interdite par la préfecture, qui redoute des débordements. Pour l'instant, le rassemblement a lieu dans le calme. 

14h15 : Malgré l'interdiction de la préfecture, des opposants au barrage de Sivens (Tarn) sont en train de se regrouper dans le centre-ville de Toulouse. Un important dispositif policier est mis en place.

12h46 : Des incidents pourraient bien avoir lieu cet après-midi dans le centre-ville de Toulouse, où une manifestation contre le projet de barrage de Sivens doit se tenir, malgré une interdiction de la préfecture de Haute-Garonne. Dans La Dépêche du Midi, le préfet justifie cette décision par les appels à la violence qui ont circulé ces derniers jours.