Cet article date de plus de huit ans.

Élection présidentielle en Algérie : les Algériens de France votent

Les 815.000 Algériens de France sont appelés à voter à partir de ce samedi pour élire leur futur président. Le vote en France se poursuivra jusqu'au 17 avril, date à laquelle le scrutin débutera en Algérie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Nathanael Charbonnier Radio France)

Y aura-t-il un changement à la tête de l'Algérie ? Malgré les six candidats en lice pour devenir le prochain Président, les électeurs algériens à Toulouse par exemple se posent surtout la question du devenir d'Abdelaziz Bouteflika, le président actuel qui brigue un quatrième mandat.

Bilal a voté pour lui. Il explique avoir fait son choix pour préserver la stabilité actuelle du pays. Katidja prône quant à elle pour le changement : "On ne laisse pas un homme qui est malade gérer le pays même s'il est aidé. " L'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika est en effet inconnu depuis son accident vasculaire cérébral en avril 2013.

Au total ce sont 815.000 Algériens vivant en France qui peuvent voter à cette élection présidentielle. L'ambassade d'Algérie à Paris a d'ailleurs appelé "l'ensemble des ressortissants algériens inscrits sur les listes électorales de leurs consulats " à "accomplir leur droit électoral ".

Au total, 18 bureaux de vote ont été mis en place dans toute la France selon la liste disponible sur le site de l'ambassade. On en compte cinq, rien que dans l'Île-de-France.

"Ce n'est pas la première fois qu'on organise des élections " décrit Massaoud Mehila, le consul de Saint-Étienne, une des villes où se tient un bureau de vote. Il espère que le taux de participation atteindra "au moins 50% " en raison de la mobilisation qui a entouré cette élection.

Le scrutin se déroulera en France jusqu'au 17 avril, date à laquelle l'élection débutera sur le territoire algérien.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.