Cet article date de plus de deux ans.

La Corée du Nord a lancé un "missile balistique présumé"

Le projectile a été tiré en direction de la mer située à l'est de la péninsule coréenne peu après 7 heures du matin, selon l'armée sud-coréenne.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une personne passe devant une télévision diffusant des informations sur un tir de missile par la Corée du Nord, le 11 janvier 2022, à Séoul (Corée du Sud). (ANTHONY WALLACE / AFP)

La Corée du Nord a lancé un "missile balistique présumé" vers la mer, a annoncé l'armée sud-coréenne mardi 11 janvier, moins d'une semaine après que Pyongyang a assuré avoir testé un missile hypersonique. Le projectile a été tiré en direction de la mer située à l'est de la péninsule coréenne peu après 7 heures du matin. Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a confirmé qu'"un objet qui pourrait être un missile balistique" a été lancé par la Corée du Nord.

Quelques heures avant le tir, six pays (les Etats-Unis, la France, le Japon, le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Albanie) avaient exhorté la Corée du Nord à cesser ses "actions déstabilisatrices" en amont d'une réunion à huis-clos du Conseil de sécurité des Nations unies. Le projectile a été tiré au moment où ce dernier se réunissait pour évoquer l'essai, la semaine précédente, de ce que Pyongyang a présenté comme un missile hypersonique.

Selon des experts, Pyongyang pourrait avoir fait coïncider à dessein son tir avec la réunion onusienne. "Le lancement a des motivations politiques et militaires", a expliqué à l'AFP Shin Beom-chul, chercheur à l'Institut coréen de recherches sur la stratégie nationale. "La Corée du Nord poursuit ses essais pour diversifier son arsenal nucléaire, mais elle a planifié le tir le jour de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour maximiser son impact politique."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.