Les nouvelles routes de la soie voulues par la Chine pour l'Europe

En quête de nouveaux partenaires commerciaux, Xi Jinping veut relancer les routes de la soie, un projet terrestre et maritime estimé à 1 000 milliards de dollars. 

France 3

Il y a deux ans et demi, un convoi arrivait de Chine dans la gare de marchandises de Lyon. Bourré de biens de consommation et d'électroniques chinois, il venait de parcourir 11 300 km, de traverser sept pays en trois semaines. Un périple qui illustre ces nouvelles routes de commerce voulues par la Chine.

4,4 milliards d'habitants concernés

Pour offrir de meilleurs débouchés à sa production commerciale, la Chine a décidé il y a six ans de renforcer les liaisons maritime, ferroviaire et digitale en direction de l'Europe. Pour arriver à ses fins, elle prend en charge la construction des ports, lignes de chemin de fer et aéroports. Un projet international à 1 000 milliards d'euros devant impacter 4,4 milliards d'habitants, représentant 62% du PIB mondial. Face à cette politique invasive, la réponse de l'UE n'est pas unifiée. Le problème pour ces pays, c'est l'opacité des contreparties exigées par la Chine là où elle s'implante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le train de fret et ses conteneurs, lors de l\'arrivée en gare de Yiwu (Chine), samedi 29 avril 2017, une ville de deux millions d\'habitants au sud de Shangaï.
Le train de fret et ses conteneurs, lors de l'arrivée en gare de Yiwu (Chine), samedi 29 avril 2017, une ville de deux millions d'habitants au sud de Shangaï. (STR / AFP)