DIRECT. Hong Kong : des affrontements ont lieu près du Parlement en marge de la manifestation, interdite par les forces de l'ordre

Des foules de manifestants vêtus de noir – la couleur emblématique du mouvement –se sont répandues dans les rues de plusieurs quartiers au cœur de la région semi-autonome.

Un manifestant près d\'une barricade en feu dans le district de Wajn Chai à Hong Kong, le 31 août 2019. 
Un manifestant près d'une barricade en feu dans le district de Wajn Chai à Hong Kong, le 31 août 2019.  (LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après trois mois de mobilisation, les tensions sont à leur comble entre le gouvernement hongkongais et les militants prodémocratie. Des milliers de manifestants antigouvernementaux marchent, samedi 31 août, à Hong Kong, à l'occasion du cinquième anniversaire du refus par Pékin d'organiser des élections au suffrage universel dans cette région semi-autonome.

La police chinoise a décidé d'interdire la manifestation, invoquant des raisons de sécurité. Mais sous une mer de parapluies, le signe de ralliement des militants démocrates, des milliers de personnes ont rejoint une "marche chrétienne" pendant que d'autres défilaient dans le quartier commerçant de Causeway Bay ou ailleurs dans la ville. 

Gaz lacrymogènes et canons à eau. La police a tiré des cartouches de gaz lacrymogènes et brièvement utilisé des canons à eau contre des protestataires rassemblés près du siège local de l'Armée populaire de libération. Des manifestants ont répliqué en jetant des briques et des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre.

Des figures du mouvement arrêtées. Deux des représentants de premier plan du "Mouvement des parapluies", Joshua Wong et Agnes Chow, âgés de 22 ans et très populaires au sein de l'actuel mouvement de contestation, ont été arrêtés vendredi notamment pour "incitation à participer à un rassemblement non autorisé". Tous deux ont été inculpés dans l'après-midi et libérés sous caution.

Plus de 900 personnes interpellées depuis le début de la contestation. Le mouvement a considérablement élargi ses revendications, qui renvoient toutes à la dénonciation d'un recul des libertés et de l'ingérence grandissante de la Chine dans les affaires de la région semi-autonome, en violation du principe "Un pays, Deux systèmes", qui avait présidé à la rétrocession.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HONG_KONG

16h23 : Et pendant ce temps, à Hong Kong, un journaliste du Monde signale une astuce déployée par les manifestants pour ne pas se faire repérer.

16h00 : Il est 16 heures. Nous faisons un nouveau point sur l'actualité :

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de Hong Kong, malgré l'interdiction de la manifestation par les autorités locales. La tension est montée d'un cran après des jets de cocktails Molotov près du Parlement et l'intervention de la police avec des camions à eau.


Doriandevient un ouragan "majeur" de catégorie 4 et pourrait engendrer des "dégâts catastrophiques". Il doit frapper ce dimanche les Bahamas, grande destination touristique des Caraïbes.


Des milliers de personnes ont manifesté à Londres et dans le reste du Royaume-Uni pour protester contre la décision du Premier ministre Boris Johnson de suspendre le Parlement dans la dernière ligne droite avant le Brexit.

Plus de 200 personnes sont en ce moment rassemblées à Treillières (Loire-Atlantique), pour une nouvelle marche blanche en hommage à Steve Maia Caniço, mort noyé dans la Loire à Nantes après une intervention policière controversée.

13h51 : La tension est montée d'un cran à Hong Kong ! Des contestataires radicaux ont enfoncé les barrières autour du complexe abritant le Parlement et le siège de l'exécutif hongkongais. Ces manifestants, armés de boucliers, ont jeté des cocktails Molotov sur la police, qui a riposté avec un canon à eau et en jetant des grenades lacrymogènes.






(LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP)

13h35 : Les parapluies (symboles de ces manifestations) sont de sortie ! Certains militants s'en prennent à des symboles de la Chine dans les rues de Hong Kong.

12h24 : La police utilise un liquide bleu contre les manifestants rassemblés à Hong Kong. Selon certains activistes, cela permettrait d'identifier plus facilement les personnes ayant participé à ces rassemblements non autorisés.

12h12 : Il est midi. Nous faisons un nouveau point sur l'actualité :

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de Hong Kong, malgré l'interdiction de la manifestation par les autorités locales. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser.


Doriandevient un ouragan "majeur" de catégorie 4 et pourrait engendrer des "dégâts catastrophiques". Il doit frapper ce dimanche les Bahamas, grande destination touristique des Caraïbes.


Des dizaines de manifestations sont prévues aujourd'hui au Royaume-Uni pour protester contre la décision du Premier ministre Boris Johnson de suspendre le Parlement dans la dernière ligne droite avant le Brexit.

Plus de 200 personnes sont en ce moment rassemblées à Treillières (Loire-Atlantique), pour une nouvelle marche blanche en hommage à Steve Maia Caniço, mort noyé dans la Loire à Nantes après une intervention policière controversée.

11h34 : La police tire des lacrymogènes pour disperser une manifestation interdite à Hong Kong, indiquent des journalistes sur place. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues malgré cette interdiction.

10h24 : Voici quelques images des rassemblements, en début d'après-midi, à Hong Kong.











(ANTHONY WALLACE / AFP)

09h40 : L'interdiction n'arrête pas les manifestants ! Des milliers de militants prodémocratie hongkongais sont descendus dans les rues de l'ex-colonie britannique, au lendemain de l'arrestation de plusieurs figures du mouvement. Pour contourner l'interdiction, des appels avaient été lancés à organiser sur l'île de Hong Kong des rassemblements religieux, qui ne nécessitent pas les mêmes autorisations.

09h11 : Manifestation interdite, figures du mouvement arrêtées, salariés sous surveillance, manifestations de moins en moins pacifiques... On vous explique, dans cet article, pourquoi la situation est plus tendue que jamais à Hong Kong.



(EYE PRESS / AFP)

09h19 : La principale manifestation antigouvernementale prévue aujourd'hui à Hong Kong a été interdite par les autorités locales... Mais il devrait y avoir tout de même du monde dans les rues, au cinquième anniversaire de la décision par Pékin d'y limiter les réformes démocratiques ! Nous vous ferons vivre ces événements en direct.

10h48 : Il est 9 heures. Nous faisons un premier point sur l'actualité :

Doriandevient un ouragan "majeur" de catégorie 4 et pourrait engendrer des "dégâts catastrophiques". Il doit frapper ce dimanche les Bahamas, grande destination touristique des Caraïbes.


Des dizaines de manifestations sont prévues aujourd'hui au Royaume-Uni pour protester contre la décision du Premier ministre Boris Johnson de suspendre le Parlement dans la dernière ligne droite avant le Brexit.


• Quelle sera la mobilisation aujourd'hui ?Plusieurs figures du mouvement pro-démocratie hongkongais, dont Joshua Wong et un député, ont été arrêtées hier. Un coup de filet dénoncé par des associations comme une tentative chinoise de museler l'opposition après l'interdiction de la grande manifestation de ce jour.