Hong Kong : Londres dénonce l'usage "disproportionné" de tirs à balle réelle par la police

Malgré les interdictions de manifester émises par les autorités, des affrontements ont éclaté entre policiers et Hongkongais prodémocratie.

Un manifestant pro-démocratie fait face à la police, le 1er octobre 2019 à Hong Kong.
Un manifestant pro-démocratie fait face à la police, le 1er octobre 2019 à Hong Kong. (ISAAC LAWRENCE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une manifestation massive pour gâcher les festivités à Pékin. Des manifestants prodémocratie sont descendus, mardi 1er octobre, dans les rues de Hong Kong, répondant à l'appel pour une "journée de chagrin" visant à perturber le 70e anniversaire de la fondation de la Chine populaire. Un manifestant a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police, lors d'affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, a indiqué une source policière à l'AFP. Londres a dénoncé un usage "disproportionné" de tirs à balle réelle. Suivez la situation en direct avec franceinfo.

Un manifestant touché à la poitrine. "Un policier a tiré avec son arme à feu après avoir été attaqué et un manifestant a été touché à la poitrine aujourd'hui dans le quartier de Tsuen Wan", a indiqué une source policière à l'AFP. Le manifestant blessé a reçu les premiers soins sur place avant d'être évacué vers un hôpital.

Les forces de l'ordre sur les dents. Après les violents affrontements de dimanche, les autorités étaient fortement mobilisés dès le matin, déterminées à ne pas laisser les manifestants gâcher cet anniversaire. Des fouilles et contrôles étaient organisés et une douzaine de stations de métro fermées.

Les manifestants bravent l'interdiction de défiler. Malgré les interdictions de manifester émises par les autorités et les mises en garde invitant la population à se tenir à l'écart de tout "rassemblement illégal", les manifestants se sont retrouvés à Causeway Bay. Ce quartier commerçant est devenu régulièrement le théâtre d'affrontements violents entre police antiémeute et groupuscules radicaux.

L'UE a appelle à la "désescalade" et à la "retenue". "L'Union européenne continue à souligner que le dialogue, la désescalade et la retenue sont la seule façon d'avancer", a déclaré une porte-parole de la Commission européenne lors du point de presse quotidien.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HONGKONG

20h04 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actu alors que le JT débute :

"Plus d'une quarantaine de plaintes" ont été déposées après l'incendie à l'usine Lubrizol, a annoncé le parquet de Rouen. Des manifestants se sont par ailleurs rassemblés devant la préfecture de Seine-Maritime, pour réclamer "la vérité". Suivez notre direct.

• La Cour de cassation a rejeté, aujourd'hui, l'ultime recours de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion. La plus haute juridiction judiciaire lève ainsi le dernier obstacle à la tenue d'un procès de l'ancien chef de l'Etat.

• 3 000 m steeple, finale à la perche, 200 mètres, 400 mètres… La cinquième journée des championnats du monde d'athlétisme est en cours. Regardez les épreuves en direct avec Francetv sport.



• Un manifestant a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors d'affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, à Hong Kong. Suivez la situation dans notre direct.

18h22 : Il est 18 heures passées, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

"Aucune fibre d'amiante n'a été détectée dans l'air", viennent d'assurer lors d'une conférence de presse la préfecture et le Service départemental d'incendie et de secours, après l'incendie à Rouen. La liste des produits stockés dans les bâtiments qui ont brûlé ne devrait pas tarder à être publiée.

• La Cour de cassation a rejeté, aujourd'hui, l'ultime recours de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion. La plus haute juridiction judiciaire lève ainsi le dernier obstacle à la tenue d'un procès de l'ancien chef de l'Etat.

• 3 000 m steeple, finale à la perche, 200 mètres, 400 mètres… La cinquième journée des championnats du monde d'athlétisme est en cours. Regardez les épreuves en direct avec Francetv sport.

• Un manifestant a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors d'affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, à Hong Kong. Suivez la situation dans notre direct.

Une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale, en hommage à Jacques Chirac. "L'histoire de France est en deuil. Jacques Chirac n'est plus", a déclaré son président Richard Ferrand.

15h08 : Quels sont les contenus les plus lus aujourd'hui sur notre site ?

• Vous êtes nombreux à suivre la situation à Hong Kong, où un manifestant a été blessé par un tir à balle réelle pendant le 70e anniversaire de la Chine communiste.

• Vous vous renseignez également sur le rejet par la Cour de cassation de l'ultime recours de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion.

"Vous nous prenez pour qui ?" : à Rouen, le préfet interpellé par les élus et les manifestants après l'incendie de Lubrizol.

14h20 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

• Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence" après la violente charge d'Eric Zemmour contre l'islam et les immigrés, samedi lors de la "Convention de la droite" à Paris.

• Un manifestant a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors d'affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, à Hong Kong. Suivez la situation dans notre direct.

• Un ancien Premier ministre et son ministre de la Défense à la barre. Edouard Balladur et François Léotard ont été renvoyés en procès devant la Cour de justice de la République (CJR) dans l'affaire Karachi, a indiqué le procureur général ce matin.

• Après l'incendie dans l'usine Lubrizol à Rouen, au moins 1 800 agriculteurs ont été touchés par les suies, indique aujourd'hui le ministère de l'Agriculture. Il ajoute que les premières indemnisations pourraient intervenir sous une dizaine de jours.

13h07 : "L'Union européenne continue à souligner que le dialogue, la désescalade et la retenue sont la seule façon d'avancer", a déclaré aujourd'hui une porte-parole de la Commission européenne. Cela fait suite à la blessure par balle d'un manifestant par la police durant une journée de protestation, à l'occasion du 70e anniversaire de la Chine populaire.

12h57 : Un manifestant a été blessé à la poitrine par un tir à balle réelle, selon une source policière à l'AFP. "Un policier a tiré avec son arme à feu après avoir été attaqué et un manifestant a été touché à la poitrine aujourd'hui dans le quartier de Tsuen Wan", a indiqué cette source. Le manifestant blessé a reçu des premiers soins sur place avant d'être évacué vers un hôpital.



ANTHONY WALLACE / AFP