Cet article date de plus de dix ans.

Cambodge : la police tire sur des manifestants, trois morts

La police cambodgienne a ouvert le feu ce vendredi sur une manifestation d'ouvriers du textile à Phnom Penh. Au moins trois personnes sont mortes. De nombreux rassemblements ont lieu depuis des semaines pour réclamer des augmentations de salaires.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Pring Samrang Reuters)

Au moins trois personnes sont
mortes ce vendredi dans de violents affrontements lors de manifestations à Phnom Penh, au Cambodge.
La police cambodgienne a tiré sur la foule, composée de milliers d'ouvriers et
de manifestants armés de bâtons, pierres et cocktails molotov. Selon un
photographe de l'AFP, la police a effectué trois tirs de semonce avant d'ouvrir
le feu directement sur les manifestants.

Il s'agit des "plus graves violences commises contre des civils depuis 15 ans au Cambodge ", a dénoncé la Ligue cambodgienne de défense des droits de l'Homme (Licadho).

Le porte-parole de la police a expliqué que la
décision de tirer avait été rendue nécessaire après
que neuf policiers ont été blessés. "Nous
étions inquiets pour la sécurité, alors nous devions réprimer
" la manifestation,
déclaré Kheng Tito, assurant, "si nous leur permettons de continuer à
faire grève, cela va devenir l'anarchie
".

160 dollars par mois

"C'est une tentative inacceptable de
casser non pas seulement une grève ouvrière, mais c'est une tentative pour
casser le mouvement ouvrier dans son ensemble. Et derrière le mouvement
ouvrier, de casser le mouvement démocratique qui est en train de se développer
au Cambodge
", a répondu le chef de l'opposition Sam Rainsy, soutenue par
les ouvriers qui manifestent.

Les manifestations des ouvriers du textile avaient déjà conduit à la mort d'une femme par balle en novembre
dernier. Les manifestants demandent à ce que leur salaire soit doublé, passant
de 80 dollars à 160 dollars par mois. Le gouvernement a promis de le porter à
95 dollars mais les syndicats jugent cela insuffisant. Le secteur du textile
est crucial pour l'économie cambodgienne. Il emploie 650.000 personnes, dont
400.000 pour des grandes marques internationales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.