Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Brésil : au moins 17 morts après la rupture d'un barrage minier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
DLTFTV_MAM_5675881
Article rédigé par
France Télévisions

Pour une raison encore inconnue, le barrage a cédé, jeudi 5 novembre. Il a libéré des flots d'eau et de boue toxique, qui a submergé les habitations alentours.

Des maisons englouties, des voitures embourbées et un lourd bilan humain. Au moins 17 personnes ont péri, jeudi 5 novembre, dans le sud-est du Brésil après l'effondrement d'un barrage minier. Une gigantesque coulée de boue toxique a ravagé un village tout entier, selon un responsable des pompiers.

Le barrage de Fundao, où travaillaient 25 personnes, retenait des "boues toxiques de déchets minéraux sur une superficie qui équivaut à 10 stades de football", a expliqué le président du syndicat local des mineurs Ronaldo Bento. 

Une coulée de boue toxique sur deux kilomètres

"Il y a 17 morts, plus de cinquante blessés. Le nombre de disparus va dépasser les 40, mais ce chiffre n'est pas encore officiel", a déclaré à l'AFP le commandant des pompiers de la ville de Mariana. "Le nombre de blessés a dépassé les 50", a-t-il ajouté au téléphone depuis le village aux trois quart submergé de Bento Rodrigues, où il participait aux secours.

Pour une raison encore inconnue, le barrage a cédé en milieu d'après-midi, libérant une coulée de boue "qui s'est répandue sur deux kilomètres" dans la vallée jusqu'au village.

La présidente du pays, Dilma Rousseff, a proposé au gouverneur de l'Etat de Minais Gerais, Fernando Pimentel, l'aide de l'armée et de la défense civile nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.