Thaïlande : quatre personnes légèrement blessées après une série d'explosions à Bangkok

La capitale thaïlandaise accueille en ce moment un sommet réunissant les ministres des Affaires étrangères des pays d'Asie du Sud-Est.

La police sur les lieux d\'une explosion à Bangkok (Thaïlande), le 2 août 2019. 
La police sur les lieux d'une explosion à Bangkok (Thaïlande), le 2 août 2019.  (LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP)

Deux hommes originaires de l'extrême sud de la Thaïlande, en proie à une rébellion séparatiste, ont été arrêtés quelques heures avant une série d'explosions qui a eu lieu, vendredi 2 août, à Bangkok. La ville accueille, en ce moment, le sommet des dirigeants de l'Association des pays d'Asie du Sud-Est (Asean), une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays d'Asie du Sud-Est.

Quatre personnes ont été légèrement blessées dans ces attaques où des bombes "ping pong" (bombes artisanales qui rebondissent comme une balle de ping pong) auraient notamment été utilisées et dissimulées "dans des buissons au bord de la route", d'après les autorités. Le Premier ministre, Prayut Chan-O-Cha, a fait part devant la presse de "neuf explosions ou tentatives d'explosions" dans la capitale.

En 2009, le sommet de l'Asean qui se tenait en Thaïlande avait été annulé après l'intrusion massive de manifestants du mouvement dit des "chemises rouges" dans l'hôtel où se tenait la réunion, dans la station balnéaire de Pattaya. Un certain nombre de dirigeants avaient dû être évacués par des hélicoptères de l'armée thaïlandaise depuis le toit de l'hôtel tandis que d'autres avaient été contraints de fuir par bateau.