Le typhon Kammuri atteint les Philippines, des milliers de personnes évacuées

Le vent atteignait 175 km/h à l'arrivée du typhon sur les Philippines, avec des rafales allant jusqu'à 240 khm/h. 

Des résidents de Legaspi évacuent leur commune à l\'approche du typhon Kammuri dans les Philippines, le 2 décembre 2019.
Des résidents de Legaspi évacuent leur commune à l'approche du typhon Kammuri dans les Philippines, le 2 décembre 2019. (RAZVALE SAYAT / AFP)

Le typhon Kammuri a touché lundi 2 décembre au soir les Philippines. Des dizaines de milliers de personnes ont fui leurs maisons et les autorités ont décidé de fermer par précaution l'aéroport de Manille. Le typhon a touché vers 23h (heure locale) Sorgoson, dans le sud de l'île de Luçon, qui est la plus grande île des Philippines, compte 49 millions d'habitants.

Le typhon devrait ensuite passer au sud de Manille, la capitale peuplée de 13 millions d'habitants, et qui accueille des milliers d'athlètes pour les Jeux d'Asie du Sud-Est, dont des épreuves ont dû être annulées. Il devrait ensuite partir par le nord-ouest des Philippines mercredi. Les météorologues prévoient des rafales jusqu'à 240 km/h et d'intenses précipitations.

Coulées de boue et possibles montées des eaux

Près de 70 000 personnes ont déjà fui leurs habitations dans la région de Bicol, qui devait être la première touchée, ont indiqué les services d'urgence philippins, et des milliers d'entre elles ont depuis dimanche trouvé refuge dans des écoles et des gymnases. Dans certaines villes, des écoles ont été fermées et les fonctionnaires invités à ne pas travailler lundi et mardi.

Mais des habitants ont toutefois décidé de rester, malgré des vents gagnant en puissance. Les services météo redoutent aussi des coulées de boue et de possibles montées de eaux atteignant jusqu'à trois mètres dans les régions côtières les plus affectées.

Les Philippines sont touchées par une vingtaine de tempêtes et typhons en moyenne chaque année, qui font des centaines de morts et maintiennent des populations entières dans les régions les plus exposées dans une situation de pauvreté constante. Le typhon le plus dévastateur enregistré dans le pays, Haiyan, a fait plus de 7 300 morts et disparus en 2013.