Incendies en Australie : un avion bombardier d'eau s'écrase et fait trois morts

Les trois victimes sont des Américains qui faisaient partie des pompiers spécialisés envoyés par des pays étrangers pour aider à lutter contre les feux de forêts dévastateurs.

Un avion bombardier d\'eau à Sydney en Australie, le 23 janvier 2020.
Un avion bombardier d'eau à Sydney en Australie, le 23 janvier 2020. (DAVID GRAY / REUTERS)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les trois membres d'équipage d'un bombardier d'eau, tous Américains, sont morts dans le crash de leur avion, qui luttait contre les feux de forêt dans le sud-est de l'Australie, ont annoncé jeudi 23 janvier les autorités. Ces dernières ont perdu le contact avec un Lockheed C-130 Hercules dans la zone de Snowy Monaro, peu avant 13h30 (heure locale).

Les trois victimes sont des Américains qui faisaient partie des pompiers spécialisés envoyés par des pays étrangers pour aider à lutter contre les feux de forêts dévastateurs. Les causes de cet accident ne sont pas encore connues mais un responsable des pompiers avait souligné un plus tôt que des vents violents rendaient le pilotage des bombardiers d'eau "très difficile".

Les bombardiers d'eau cloués au sol

Cet accident porte à 32 le nombre de personnes décédées dans ces feux depuis le début de la saison des feux. Mais les incendies ont cette fois été beaucoup plus précoces et intenses en raison d'une sécheresse qui dure, alimentée notamment par le réchauffement climatique. Quelque 2 500 habitations ont également été détruites et, selon les estimations, près d'un milliard d'animaux ont été tués.

Ce crash se produit par ailleurs alors que des températures caniculaires et des vents violents ravivent les flammes dans la région et que l'ensemble de la flotte d'avions bombardiers d'eau est clouée au sol dans l'attente d'une enquête. Les incendies ont par ailleurs poussé les autorités à ordonner la fermeture de l'aéroport de Canberra, et ce afin de réserver ses pistes aux avions bombardiers d'eau.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.