Espionnage : le Brésil et le Mexique furieux contre les Etats-Unis

Selon les dénonciations diffusées par la chaîne Globo TV dimanche soir, les Etats-Unis ont espionné fin 2012 les communications de Dilma Rousseff et d'Enrique Peña Niet

La présidente du Brésil Dilma Rousseff à Brasilia, le 17 juillet 2013.
La présidente du Brésil Dilma Rousseff à Brasilia, le 17 juillet 2013. (UESLEI MARCELINO / REUTERS)

Le Brésil et le Mexique voient rouge. Les deux pays ont demandé lundi 2 septembre des explications officielles aux Etats-Unis, après les accusations formulées la veille par la télévision brésilienne TV Globo d'espionnage des présidents Dilma Rousseff et Enrique Peña Nieto.

Selon ces dénonciations diffusées par la chaîne, les Etats-Unis ont espionné fin 2012 les communications de la présidente brésilienne et de l'actuel président du Mexique Enrique Peña Nieto, lorsqu'il était candidat à la présidence. TV Globo a bénéficié de la collaboration du journaliste de The Guardian, Glen Greenwald, installé au Brésil, qui a divulgué un document détenu par l'ex-informaticien du renseignement américain Edward Snowden. Ce dernier est inculpé d'espionnage aux Etats-Unis pour avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique américaine dans le monde et est réfugié à présent en Russie.

"Inadmissible et inacceptable"

Si elle est confirmée, l'interception par les Etats-Unis de communications de la présidente Rousseff "représente une violation inadmissible et inacceptable de la souveraineté brésilienne", a réagi le chef de la diplomatie brésilienne Luiz Alberto Figueiredo. Il a convoqué lundi l'ambassadeur américain, Thomas Shannon.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères a également annoncé lundi dans un communiqué avoir convoqué l'ambassadeur des Etats-Unis à Mexico et adressé un télégramme diplomatique à Washington "exigeant une enquête exhaustive" sur ces allégations d'espionnage.