Cet article date de plus de huit ans.

Comment Marissa Mayer a rendu Yahoo! sexy

La trentenaire arrivée à la tête du géant d'internet en juillet après avoir été débauchée de chez Google est en train de réussir son pari : redynamiser Yahoo!. Francetv info vous livre sa recette.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Marissa Mayer, lors d'un évènement organisé par le magazine "Fortune" le 24 mai 2011, à New York (Etats-Unis). (JEMAL COUNTESS / GETTY IMAGES / AFP)

INTERNET - Marissa Mayer, 37 ans, est arrivée avec ses fins cheveux blonds et son sourire pétillant, et Yahoo! a repris des couleurs. Résultats trimestriels en nette hausse (en anglais), action au plus haut depuis 18 mois... Après plusieurs années difficiles dans l'ombre de Google, le géant assoupi d'internet croit à nouveau en sa bonne étoile. 

Marissa Mayer, débauchée en juillet de chez Google, a des raisons de sourire : l'Américaine est en train de réussir un tour de force. Mais comment fait-elle ? Francetv info vous livre les ingrédients de son traitement de choc et de charme, évoqué à demi-mots mardi 27 novembre dans sa première interview depuis qu'elle a pris les rênes de Yahoo!, accordée au magazine Fortune.

Ingrédient n°1 : chouchouter ses employés

Marissa Mayer a su prendre le meilleur de son ancien groupe : à peine arrivée chez Yahoo!, elle a fait du Google. C'est-à-dire qu'elle veut faire de la société de services sur internet "le meilleur endroit au monde pour travailler", explique-t-elle à Fortune.

La dirigeante souligne pudiquement que "la compagnie a traversé une période difficile et perturbante [pour les employés]"En réalité, on peut dire que le passage de cinq PDG en cinq ans, l'érosion continue des recettes publicitaires et le manque d'orientations stratégiques claires a sérieusement plombé le moral des troupes. 

Pour renverser la vapeur, la PDG multiplie les gestes envers les membres de l'entreprise : en septembre, Business Insider a révélé que chaque employé américain aurait désormais droit à son smartphone, de la marque de son choix (Apple, Samsung, Nokia ou HTC). La patronne a aussi décrété que les employés mangeraient désormais gratuitement sur leur lieu de travail.

Ajoutez à cela un adorable bambin - Marissa Mayer a accouché de son premier enfant deux mois après son arrivée - déguisé en légume coloré pour Halloween et forcément, un coup de frais souffle sur l'entreprise.

 

Ingrédient n°2 : avoir une vision

Mais n'allez pas croire que Marissa Mayer se préoccupe uniquement du bien-être de ses employés. Les mesures annoncées servent aussi sa stratégie. Les smartphones gratuits ? "Nous voulons que les employés aient les mêmes téléphones que nos utilisateurs, pour que nous puissions penser et travailler comme eux", a-t-elle commenté dans la note introduisant le programme en interne.

La dirigeante a justement déclaré, en présentant les résultats du groupe, qu'une "stratégie ciblée et cohérente" sur mobile était sa "priorité numéro un", affichant sa volonté de remédier à ce qui est considéré comme une faiblesse du groupe.

Elle a aussi l'intelligence de miser sur la force de la plateforme, ses contenus - elle a par exemple signé un accord lui permettant de reprendre les contenus des magazines Rolling Stone et US Weekly -, sans chercher à singer le concurrent Google qui a, lui, choisi de développer son propre système d'exploitation, Android.

Devant le siège de Yahoo! à Sunnyvale, en Californie (Etats-Unis), le 1er février 2008. (KIMBERLY WHITE / REUTERS)

Ingrédient n°3 : mener la guerre des cerveaux

Marissa Mayer sait qu'elle ne pourra pas redresser Yahoo! toute seule. Elle s'entoure donc des meilleurs, débauchés pour certains parmi ses anciens collègues de Google. Pour les postes clés de directeur marketing, directeur des opérations et directeur des ressources humaines, elle a sollicité trois pointures dans leur domaine. Qui ont tous les trois dit oui.

Pour l'analyste Adam Seessel, du fonds d'investissement Gravity Capital Management, c'est un facteur clé dans la remontée actuelle de Yahoo! en Bourse. "Ce que le marché voit aujourd'hui, ce ne sont pas tant des données financières que des gens qui sont prêts à la suivre, livre-t-il à l'agence Reuters. Les gens de Google ne la suivraient pas s'ils ne pensaient pas qu'elle avait de sérieux atouts dans sa manche."

Ces anciens collaborateurs débauchés savent en tout cas à quoi s'attendre : tout en cajolant ses employés d'une main, Marissa Mayer sait maintenir la pression de l'autre. A une équipe qui lui faisait la démonstration d'un nouveau produit, raconte le site Business Insider, elle a d'abord livré de chaleureux compliments, puis expliqué que le produit était tellement bon qu'il faudrait le livrer bien avant la date proposée. A charge à eux de trouver la solution, sous peine d'être remplacés...

Ingrédient n°4 : garder la tête froide

La petite prodige ne fait pas un parcours sans faute mais elle a déjà montré qu'elle savait gérer une crise. Dimanche 11 novembre, Yahoo! Fantasy Football, un jeu de football américain en ligne et un des produits phare de la plateforme, a dysfonctionné, laissant les joueurs en plan pendant l'une des journées les plus importantes pour les amateurs de sport.

Sans se démonter, Marissa Mayer a mis en ligne un texte expliquant en détail le bug. Mardi soir, dans son interview à Fortune, elle est revenue avec humour sur l'incident, admettant que "Twitter avait été un peu brutal [avec elle] ce jour-là"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.