Cet article date de plus de trois ans.

Zimbabwe : au moins 42 morts dans l'incendie d'un bus

Une bonbonne de gaz appartenant à un passager a a explosé dans le bus pour une raison inconnue, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le journal "The Herald" a publié sur son compte Twitter des photos de l'explosion d'un bus qui a fait au moins 42 morts dans la nuit de jeudi à vendredi.  (TWITTER / THE HERALD ZIMBABWE)

Le bilan est lourd. Au moins 42 passagers d'un bus sont morts dans la nuit de jeudi à vendredi 16 novembre dans le sud du Zimbabwe a annoncé la police locale. Une bonbonne de gaz, appartenant à un passager, a explosé pour une raison encore inconnue.

"Nos effectifs sont sur les lieux de l'accident", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la police.

Près de 50 morts dans une autre collusion

"Une bonbonne de gaz appartenant à un des passagers est la cause probable du brasier qui a détruit le bus", a affirmé le quotidien gouvernemental The Herald (en anglais) sur Twitter. "Des dizaines de personnes sont mortes et d'autres ont été brûlées", a ajouté le journal.

La télévision nationale ZBC a publié des photos montrant la carcasse du véhicule sur une route qui relie la frontière sud-africaine à Bulawayo, la deuxième ville du pays.

La semaine dernière, 47 personnes étaient morte dans une collision entre deux bus sur une route entre la capitale Harare et la ville de Rusape. Le président Emmerson Mnangagwa avait alors insisté sur la nécessité de faire des efforts en matière de sécurité dans un pays, dont le réseau routier et la flotte de véhicules privés sont généralement mal entretenus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Zimbabwe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.