Au Zimbabwe, Earnmore Chikavaza glane dans les arbres des hannetons, une friandise de fin d’année

Cuisinés durant la saison des pluies, les coléoptères sont une collation traditionnelle très appréciée.

Pendant la saison des pluies à Mhondoro, en Afrique australe, la campagne est luxuriante et les sols sont riches de larves de coléoptères. Earnmore Chikavaza profite de son temps libre pour aller ramasser des insectes et les cuisiner. Dans cette région du Zimbabwe, manger des insectes est un véritable plaisir, et les scarabées une délicieuse confiserie.

10 photos de Jekesai Njikizana prises en décembre 2020 illustrent ce propos.

110
A Mhondoro, un coin perdu du Zimbabwe à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale Harare, il pleut depuis trois semaines. Earnmore Chikavaza, 28 ans, ne peut plus descendre dans la mine où il travaille, car les tunnels sont impraticables.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
210
Alors, le jeune homme profite de son temps libre et des rares éclaircies, pour aller se promener dans la campagne, une petite bassine à la main.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
310
Il scrute les arbres pour repérer les fameux hannetons couleur grenat qui pullulent dans cette végétation dense et tendre. Quand il en aperçoit, il secoue les branches.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
410
Parfois, il n’hésite pas à grimper directement dans l’arbre. Il cale ses jambes écartées sur deux branches pour le secouer comme on agite un olivier et en faire tomber les bestioles comme autant de fruits mûrs.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
510
Les fameux hannetons sont également appelés coléoptères de Noël car ils sont considérés comme de véritables friandises en fin d'année. Délicieux et croquants quand ils sont cuisinés.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
610
Dans les villes zimbabwéennes, où les goûts se sont occidentalisés, leur simple évocation inspire pourtant le dégoût. Mais à la campagne, on mange toutes sortes d'insectes, de vers, sauterelles et autres fourmis blanches. Cela ne coûte rien, comme autant de bonbons gratuits.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
710
Aujourd’hui, la cueillette a été lente mais fructueuse. Earnmore Chikavaza va pouvoir se rendre chez Winnie Chikaonda, pour apprendre à les cuisiner.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
810
Car cette dame de 72 ans mange des hannetons depuis son enfance et se désole de l'acculturation des nouvelles générations qui, peu téméraires, calent avant même d'y avoir goûté.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
910
La recette est simple et éprouvée. Il faut d’abord les ébouillanter pour les attendrir, puis les poêler à feu vif pour obtenir un extérieur croustillant à souhait. "J'ai toujours aimé ça. Petite fille, je partais en chercher dans le bush avec mes petits voisins. On les conservait en les faisant sécher, ça dépannait quand on n'avait plus autre chose à grignoter pour le goûter", confie Winnie Chikaonda à l'AFP.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP
1010
Intarissable sur les qualités de ces insectes de la famille des scarabées, Earnmore Chikavaza accompagne souvent MacDonald Pfupa, un guérisseur traditionnel. Car si leur goût est exquis, ils sont aussi "riches en protéines et bons pour la santé", déclarent les deux hommes.    JEKESAI NJIKIZANA / AFP