La Tunisie rétablit l'état d'urgence après l'attentat de Tunis contre un bus de la sécurité présidentielle

L'explosion a fait au moins 12 morts et 20 blessés. Toutes les victimes sont des membres de la sécurité présidentielle. Un couvre-feu a aussi été décrété à Tunis.

La police et les secours arrivent à Tunis, après l\'explosion d\'un bus de la sécurité présidentielle, mardi 24 novembre 2015 dans la capitale.
La police et les secours arrivent à Tunis, après l'explosion d'un bus de la sécurité présidentielle, mardi 24 novembre 2015 dans la capitale. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Un attentat a fait au moins 12 morts et 20 blessés en plein centre de Tunis (Tunisie), mardi 24 novembre en fin de journée. L'explosion a touché un bus de l'armée, et les morts sont tous des membres de la sécurité présidentielle, selon les autorités. Le président tunisien a rétabli l'état d'urgence dans le pays et décrété un couvre-feu à Tunis.

Au moins 12 morts et 20 blessés. Tous sont des agents de la sécurité présidentielle. Au moins une personnes est gravement blessée, selon le ministère de la Santé tunisien. "La plupart des agents qui se trouvaient dans le bus sont morts", a déclaré une source de sécurité sur place.

L'explosion est un "attentat", a affirmé un porte-parole de la présidence à l'AFP. Les sources proches de la sécurité et de la présidence qui ont confirmé l'explosion ont dit ignorer à ce stade si une bombe en était à l'origine ou si un projectile avait été tiré en direction du bus, sur l'avenue Mohamed-V. L'attaque n'a pas été revendiquée.

 L'état d'urgence a été rétabli. Le président Béji Caïd Essebsi a aussi décrété un couvre-feu sur le "Grand-Tunis" jusqu'à 5 heures du matin, mercredi. L'état d'urgence avait été levé début octobre.

Manuel Valls et François Hollande ont réagi. "C'est la démocratie tunisienne qui est de nouveau attaquée, nous devons la défendre", a déclaré le Premier ministre français. François Hollande a condamné l'attentat "avec la plus grande fermeté".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TUNISIE

20h53 : "Au vu de cet événement douloureux, de cette grande tragédie (...), je proclame l'état d'urgence pour trente jours aux termes de la loi et un couvre-feu dans le Grand Tunis à partir de 21 heures jusqu'à demain 5 heures."

20h51 : Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a proclamé ce soir l'état d'urgence en Tunisie et un couvre-feu dans le Grand Tunis, après l'attentat qui a fait au moins 12 morts contre un bus de la sécurité présidentielle.

19h23 : C'est une scène de chaos que décrivent les témoins de l'explosion du bus de la garde présidentielle à Tunis.






(REUTERS)

19h21 : Le bilan de l'attentat perpétré ce soir contre un bus de la garde présidentielle à Tunis (Tunisie) est encore incertain. Un responsable du ministère de l'Intérieur évoque au moins 12 morts et 16 blessés.

18h39 : Un nouveau bilan fait état de 14 morts dans l'explosion d'un bus de la garde présidentielle survenue ce soir à Tunis (Tunisie).

18h12 : L'explosion d'un bus de la garde présidentielle, ce soir à Tunis, a fait 11 morts, selon une source proche de la présidence citée par Reuters.

18h01 : Un internaute tunisien tweete plusieurs photos depuis le centre-ville de Tunis. On y voit selon lui la carcasse calcinée du bus de l'armée tunisienne visé par une attaque.

18h01 : L'explosion d'un bus de l'armée transportant des membres de la sécurité présidentielle ce soir à Tunis a fait au moins six morts, selon le ministère de l'Intérieur.

17h52 : L'explosion à bord d'un bus de la garde présidentielle ce soir dans le centre-ville de Tunis est un "attentat", selon la présidence tunisienne citée par l'AFP.

17h48 : Selon le ministère de l'Intérieur tunisien, l'explosion à bord d'un bus de la sécurité présidentielle ce soir à Tunis a fait plusieurs morts.