Soudan : des ressortissants français piégés par la guerre civile

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Des ressortissants européens sont piégés au Soudan, où la guerre fait rage. -
Soudan : des ressortissants français piégés par la guerre civile Des ressortissants européens sont piégés au Soudan, où la guerre fait rage. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - M. De Chalvron, M. Burgot, J. Duboz, G. Beaufils, V. Castel
France Télévisions
France 2
Les combats sont toujours aussi intenses et violents dans la capitale du Soudan, à Khartoum. Au cœur de ce chaos, des milliers de ressortissants étrangers sont pris au piège, vendredi 21 avril, malgré les appels de l’ONU et de nombreuses ambassades.

Des panaches de fumée noires, des soldats et des miliciens qui sèment la terreur sur la ville. On compte déjà des centaines de morts au Soudan. La population civile se terre chez elle. Plusieurs personnes sont piégées au milieu des combats. Abusufyan, un ressortissant franco-soudanais, rapporte que des combats ont eu lieu en bas de chez lui. Dans son quartier, il n’a plus d’eau depuis plusieurs jours. "(...) On prend le risque juste pour aller chercher de l’eau parce qu’on n’a pas d’autre solution", confie-t-il.

300 Français environ seraient piégés sur place

Il y a cinq millions d’habitants à Khartoum (Soudan), mais les rues sont quasiment désertes. "On a été obligés de se regrouper dans un petit couloir, nos neveux et nos petits-enfants, ils ont une terreur incroyable", raconte une habitante jointe par téléphone. C’est une guerre pour le pouvoir au Soudan, un combat féroce entre deux généraux : le chef de l’armée régulière et le leader d’une puissante milice. 1 500 ressortissants européens se trouvent au Soudan, dont 300 Français environ. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.