VIDEO. Intermédiaires et contreparties : les conditions de la libération de Serge Lazarevic

Le Touareg Mohamed Akotey, ancien ministre nigérien, semble avoir joué un rôle-clé dans la négociation de la libération de l'otage.  

CLEMENT LE GOFF, MARC DE CHALVRON et TRISTAN LE BRAS - FRANCE 2

Serge Lazarevic a été libéré en échange de plusieurs jihadistes emprisonnés au Mali, selon une source de sécurité malienne citée par l'AFP et des ONG. Et un des groupes armés touareg du nord du Mali, le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), déclare avoir joué un rôle dans cette libération, toujours selon l'AFP.

Vingt millions d'euros demandés par Aqmi

Mohamed Akotey, ancien ministre nigérien, semble avoir joué un rôle-clé dans la négociation de la libération de l'otage. Ce Touareg a en effet une excellente connaissance du terrain et dispose de nombreux relais dans cette vaste région du Sahel. S'agissant des contreparties, l'échange de prisonniers n'est pas confirmé par les autorités françaises, de même que la somme de 20 millions d'euros qui aurait été demandée par les Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui a revendiqué l'enlèvement.

Mohamed Akotey a été chaleureusement remercié par Serge Lazarevic après sa libération, ainsi que par le président nigérien Mahamadou Issoufou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mohamed Akotey, ancien ministre du Niger, le 26 mai 2014.
Mohamed Akotey, ancien ministre du Niger, le 26 mai 2014. (BOUREIMA HAMA / AFP)