Covid-19 : plus de 2 000 travailleurs étrangers naturalisés depuis septembre 2020

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : plus de 2 000 travailleurs salariés étrangers naturalisés depuis septembre 2020
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Vitaline, E.Denis, S.Le Guel, S.Malin - France 3
France Télévisions

Depuis septembre 2020, plus de 2 000 étrangers, mobilisés en première ligne pendant l'épidémie, ont obtenu la nationalité française. Les équipes de France Télévisions ont suivi l'un d'eux, Mahmoud El-Adlouni, pour le 12/13 du jeudi 22 avril.

Depuis des décennies, l'histoire de Tourcoing (Nord) est liée à celle des immigrés qui s'y installent. Mahmoud El-Adlouni était étudiant lorsqu'il est arrivé du Maroc, et n'en est jamais reparti. "Ça fait plus de sept ans que j'habite dans la même ville, j'ai toujours habité sur Tourcoing, mes enfants sont nés sur Tourcoing, je me suis marié à la mairie de Tourcoing, j'ai eu ma nationalité à la maire de Tourcoing", confie ce dernier aux équipes de France Télévisions. Mahmoud est officiellement Tourquennois depuis deux mois, date de sa naturalisation française. 

Procédure accélérée pour les travailleurs en première ligne face au Covid-19

La procédure est habituellement longue, mais grâce à son poste de responsable de supermarché, il a fait valoir son engagement durant le confinement pour appuyer son dossier. Une attestation a été mise en place par le ministère de l'Intérieur en septembre 2020. Mahmoud l'a glissée dans son dossier au mois de novembre, et a obtenu en quelques jours un rendez-vous à la préfecture, faisant une remontée spectaculaire dans la longue liste d'attente des demandeurs. "J'étais le numéro 127, et quand j'ai envoyé l'attestation, je suis passé au numéro 11", explique ce dernier. En un mois, il a été naturalisé, comme des centaines d'autres travailleurs étrangers qui ont suivi cette procédure. 

Pour y prétendre, il faut avoir travaillé durant une période d'état d'urgence sanitaire, dans un des 17 secteurs d'activité spécifiques. L'attestation n'exempte pas aux demandeurs de remplir les critères habituels de la naturalisation, comme la maîtrise de la langue française. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.