L'ex-président du Mali s'est réfugié au Sénégal

Amadou Toumani Touré s'est exilé dans le pays voisin, alors que plusieurs anciens membres de son gouvernement sont sous surveillance des nouvelles autorités.

L\'ex-président Amadou Toumani Touré à New Delhi en Inde le 11 janvier 2012.
L'ex-président Amadou Toumani Touré à New Delhi en Inde le 11 janvier 2012. (RAVEENDRAN / AFP)

Les évènements se sont accélérés jeudi 19 avril au Mali. L'ex-président, Amadou Toumani Touré, est parti en exil au Sénégal voisin. Plusieurs responsables civils et militaires arrêtés en début de semaine sur instruction des putschistes maliens, dont des proches de l'ancien président, ont eux été libérés.

Amadou Toumani Touré, 63 ans, a été renversé le 22 mars. Le 6 avril, un accord sur le retour à l'ordre constitutionnel a été arraché à la junte par la médiation ouest-africaine, qui a ouvert la voie à la mise en place d'institutions de transition. L'ex-président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, 70 ans, a été investi chef de l'Etat par intérim le 12 avril.

L'ex-Premier ministre et d'autres responsables toujours sous surveillance

Amadou Toumani Touré et sa famille ont quitté Bamako, la capitale malienne, à bord de l'avion présidentiel sénégalais, en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Alioune Badara Cissé. Touré "était serein, il était avec toute sa famille", forte "d'une quinzaine de personnes", et a été installé dans une résidence dakaroise réservée aux hôtes de marque du Sénégal, a affirmé un porte-parole du président sénégalais, Macky Sall.

Les 22 responsables civils et militaires libérés sont toujours sous le coup d'enquêtes et susceptibles de poursuites judiciaires, selon les forces de l'ordre maliennes. Parmi eux, figurent l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé, l'ex-ministre Soumaïla Cissé, l'avocat, député et homme politique Kassoum Tapo ou encore le responsable de patronat et leader politique Tièman Coulibaly.