Kenya : quatre survivants sortis des décombres d'un immeuble effondré depuis six jours

Au moins 33 personnes sont mortes et 80 sont toujours portées disparues après l'effondrement de cet immeuble, après les inondations qui ont frappé Nairobi.

Des secouristes de la Croix-Rouge kényane extraient une femme des décombres d\'un immeuble effondré depuis six jours, le 5 mai 2016, à Nairobi (Kenya).
Des secouristes de la Croix-Rouge kényane extraient une femme des décombres d'un immeuble effondré depuis six jours, le 5 mai 2016, à Nairobi (Kenya). (THOMAS MUKOYA / REUTERS)

C'est un petit miracle, qui a été salué par les applaudissements de la foule : à Nairobi, la capitale du Kenya, jeudi 5 mai, les secouristes ont sorti quatre survivants des décombres d'un immeuble qui s'était effondré six jours plus tôt. La catastrophe, causée par une inondation et par la mauvaise qualité de la construction, a tué 33 personnes et 80 habitants sont toujours portés disparus. Mardi, déjà, un bébé de 7 mois avait été retrouvé vivant dans les ruines.

"Cela nous donne de l'espoir", estime le chef de la police

Une première femme a d'abord été sortie des décombres dans l'après-midi, le visage couvert par un masque à oxygène, mais consciente, tandis que plusieurs femmes, bras levés vers le ciel, se mettaient à prier. Plus tard, un homme et deux femmes ont été retrouvées en vie et hospitalisés.

"Cela nous donne l'espoir qu'il y ait d'autres personnes [en vie] là-dessous et nous espérons les sortir de là. Nous faisons tout notre possible", a déclaré le chef de la police de Nairobi.

Le bâtiment de six étages s'est affaissé sur lui-même vendredi soir dans le quartier populaire de Huruma, au nord-est de la capitale kényane, après des pluies torrentielles. Le bâtiment est aussi en cause, puisqu'il aurait dû être détruit avant le drame. Deux frères, propriétaires de l'immeuble, ont été arrêtés puis remis en liberté sous caution.