Cameroun : une résurgence du choléra fait 29 morts en une semaine

Cette maladie diarrhéique aiguë, dont on peut mourir en quelques heures en l'absence de traitement, réapparaît périodiquement dans ce pays d'Afrique centrale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Marché de rue à Limbe au Cameroun, le 25 janvier 2022. (ISSOUF SANOGO / AFP)

Vingt-neuf personnes sont mortes du choléra en une semaine au Cameroun, principalement dans l'ouest du pays, qui fait face à une "flambée des cas", a annoncé le 25 mars le ministre camerounais de la Santé. Cette maladie diarrhéique aiguë, dont on peut mourir en quelques heures en l'absence de traitement, réapparaît périodiquement dans ce pays d'Afrique centrale peuplé de plus de 25 millions d'habitants. "Entre le 16 et le 22 mars 2022, une flambée de cas de choléra est observée dans le Sud-Ouest avec plus de 300 cas notifiés", a écrit Manaouda Malachie sur Twitter. Vingt-sept personnes sont mortes du choléra dans trois grandes villes de l'ouest du Cameroun, et deux dans la capitale Yaoundé.

Epidémie

Depuis octobre 2021, l'épidémie de choléra a fait 62 morts avec près de 2 100 cas recensés, selon le Dr Malachie. "Le système de gestion de l'incident a été activé (...) pour assurer la coordination des mesures prises et de la vaccination réactive", a écrit le ministre. La précédente résurgence du choléra avait fait 66 morts au Cameroun entre janvier et août 2020. Début 2021, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait qu'il y a avait chaque année 1,3 à 4 millions de cas de choléra et 21 000 à 143 000 décès dus à cette maladie dans le monde.

"Des vaccins anticholériques sûrs, administrés par voie orale, doivent être utilisés conjointement à l'amélioration de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement pour limiter les flambées de choléra et favoriser la prévention dans les zones connues pour être à haut risque", selon l'organisation onusienne.

Selon la presse locale, les autorités ont donné ordre de construire en urgence des toilettes publiques et de renforcer l'approvisionnement en eau potable pour endiguer l'épidémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cameroun

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.