Attaque au Burkina Faso : le parquet de Paris ouvre une enquête pour terrorisme

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat terroriste, après une attaque survenue ce vendredi 2 mars à Ouagadougou (Burkina Faso), contre l'ambassade de France, entre autres cibles. 

FRANCE 3

De tirs nourris, et un panache de fumée qui s'élève au-dessus d'Ouagadougou. Ce vendredi 2 mars à 10 heures, heure locale, des attaques simultanées sont en cours dans la capitale du Burkina Faso. L'une des cibles : l'ambassade de France. Une voiture y est en feu. Les forces armées burkinabés tentent de sécuriser les lieux. Le journaliste RTB Omar Zombre était présent ; il a vu les assaillants tenter de pénétrer dans l'ambassade. C'est le cœur de Ouagadougou, pourtant très sécurisé, qui est attaqué. Le bâtiment de l'état-major burkinabé et l'ambassade de France. Des hélicoptères, probablement ceux de l'armée française, débarquent des militaires auprès de la représentation française. Les échanges de tirs continuent. 

Bilan provisoire, 28 morts et 85 blessés 


La population a été appelée à rester confinée en lieu sûr. A l'Etat-Major pris pour cible, les employés tentent désespérément de fuir. Après trois heures d'attaque, la situation semble sous contrôle. Un bilan provisoire fait état de 28 morts et 85 blessés. Une dizaine d'assaillants ont été abattus. Aucune revendication n'a été rendue publique pour l'instant. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat terroriste.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnels de sécurité devant l\'Institut français, à Ouagadougou (Burkina Faso) le 2 mars 2018.
Des personnels de sécurité devant l'Institut français, à Ouagadougou (Burkina Faso) le 2 mars 2018. (AHMED OUOBA / AFP)